•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les télétravailleurs ont des droits pour prévenir les blessures à domicile

Un homme, téléphone cellulaire à la main, travaille de la maison devant son ordinateur.

Les télétravailleurs doivent bénéficier d'équipements adéquats pour prévenir les blessures

Photo : iStock

Plusieurs personnes continuent de faire du télétravail malgré le déconfinement et ces employés ont des droits pour avoir un équipement sécuritaire au même titre que sur leurs lieux de travail.

Me Marie-Claude Riou, avocate en droit du travail chez Vaillancourt Riou et associés de Sherbrooke, participe actuellement à des plans d'intervention avec des entreprises en collaboration avec la santé publique et la CNESST.

Les employeurs ont des obligations en vertu de la loi et les télétravailleurs doivent avoir les équipements nécessaires pour effectuer leurs tâches de façon sécuritaire, par exemple, avoir une bonne chaise et un bureau adéquat.

Selon Marie-Claude Riou, on privilégie que les employeurs aient une politique claire pour les employés en télétravail.

On peut mentionner dans la politique que l’employeur puisse avoir accès au domicile du télétravailleur et qu’il lui fournisse du matériel pour s’assurer que le milieu répond aux exigences et éviter les accidents de travail.

Me Marie-Claude Riou avocate en droit du travail à Sherbrooke

Les personnes en télétravail peuvent être indemnisées si elles subissent des blessures en vertu de la loi sur les accidents de travail et les maladies professionnelles.

Des blessures comme des entorses lombaires ou dorsales peuvent survenir.

Selon Me Marie-Claude Riou, pour qu'un employé soit indemnisé, il faut qu'il y ait un diagnostic médical pour établir qu'un mauvais équipement est la cause d'une blessure en télétravail.

Par ailleurs, le déconfinement et le retour au travail de plusieurs employés suscitent des préoccupations pour les employeurs.

Ils se demandent comment agir concernant notamment les travailleurs de plus de 70 ans, ceux qui sont immunosupprimés ou encore ceux qui ont des enfants en bas âge qui refusent de revenir travailler.

Des employeurs procèdent aussi à des licenciements ponctuels ou à plus long terme ou encore à des congédiements.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Prévention et sécurité

Société