•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’odeur du pot est là pour de bon dans Nipissing Ouest

Très gros plan sur une feuille verte de cannabis

La conseillère municipale Lise Sénécal aurait voulu que la Ville réglemente l’odeur des plants de marijuana cultivés à grande échelle à des fins médicales.

Photo : iStock

Radio-Canada

Le conseil municipal a rejeté mardi soir une proposition qui aurait réglementé l’odeur du cannabis dans cette ville située à l’ouest de North Bay.

La conseillère Lise Sénécal qui pilotait le dossier à la suite de plaintes de la part de citoyens dit s’être sentie attaquée pour des commentaires faits à ce sujet.

Elle s’est excusée des propos tenus lorsqu’elle avait avancé la proposition il y a deux semaines.

À ce moment, elle avait dit que l’odeur était si intense qu’elle-même se sentait droguée.

Une fleur de cannabis

Le règlement municipal proposé aurait exclu la pousse de quatre plants de cannabis autorisé par la loi et visait plutôt la production privée plus large à des fins médicales.

Photo : Radio-Canada / Tiphanie Roquette

Je suis désolée si certaines personnes se sont senties offusquées, mais je tentais simplement de respecter les droits de tous, a expliqué la conseillère Sénécal.

Un des conseillers, Jeremy Séguin, a indiqué que les gens devront apprendre à vivre avec l’odeur du cannabis maintenant que la substance est légale.

Le château d’eau de Sturgeon Falls, dans Nipissing Ouest

Nipissing Ouest interdit de fumer du cannabis dans les lieux publics, même dans les endroits où il est permis de fumer la cigarette.

Photo : Radio-Canada / Caroline Bourdua

Les gens se sont habitués à l’odeur du bitume et du bruit causé par la circulation, a-t-il lancé au cours du débat.

La mairesse Joanne Savage a pour sa part indiqué que la proposition avait été battue par un vote de 5 contre 4.

Après un débat houleux et beaucoup de partage d’information, le Conseil a décidé de ne pas adopter de règlement pour contrôler la nuisance, a dit Mme Savage.

Une femme qui porte des verres fumés

La mairesse de Nipissing Ouest, Joanne Savage indique que si le nombre de plaintes augmente au sujet de l’odeur du cannabis, le conseil municipal pourrait revenir à la charge.

Photo : Radio-Canada

Selon elle, le nombre peu élevé de plaintes a joué dans la balance, tout comme la complexité du dossier.

Chaque palier a certaines responsabilités, dit-elle.

Mais elle n’écarte pas la possibilité de revenir sur la question, si les plaintes devaient augmenter.

Plusieurs conseillers ont dit souhaiter que les gouvernements fédéral et provincial adoptent une loi pour contrôler l’odeur du cannabis.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nord de l'Ontario

Cannabis