•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des artistes visuels des Maritimes mis en valeur sur les réseaux sociaux

Une galerie d'art

Des organismes culturels et des galeries d'art se tournent vers le web afin de garder les arts visuels vivants pendant le confinement.

Photo : Radio-Canada / Camille Bourdeau-Potvin

Plusieurs galeries d’art dans les Maritimes arrivent à garder l’art visuel au goût du jour, grâce à des discussions sur Instagram, des visites guidées virtuelles, des ateliers en ligne, et plus encore.

Galerie Louise-et-Reuben-Cohen, Moncton

La galerie d’art de l’Université de Moncton a récemment lancé une série de vidéos sur sa chaîne YouTube intitulée Les Greatest Hits de l’Internet

reubencohen

La galerie d'art, située à l'Université de Moncton, propose une série de vidéo, mettant en vedette les références web d'artistes et de commissaires.

Photo : Radio-Canada / Camille Bourdeau-Potvin

Ces capsules vidéos d’une vingtaine de minutes sont réalisées par des artistes ou des commissaires à qui la galerie a demandé de partager leurs coups de cœur du web.

L’objectif de cette série est de découvrir ce qui inspire et ce qui alimente les réflexions des penseurs culturels et des créateurs. 

Les artistes partagent, entre autres, des comptes Instagram d’artistes qu’ils suivent, des liens vers des sites web qu’ils consultent, ou même des œuvres visuelles, littéraires ou cinématographiques qui les inspirent.

Galerie d’art Beaverbrook, Fredericton 

À défaut de pouvoir visiter la galerie en personne, il est possible de faire des visites virtuelles de différentes expositions, comme si on se promenait réellement dans la galerie. 

10110759514075980160820424490143280083763200n

La galerie d'art Beaverbrook, située à Fredericton, propose des visites virtuelles, en attendant le retour des visiteurs.

Photo : Radio-Canada / Camille Bourdeau-Potvin

Il est possible, par exemple, de voir la rare exposition Emily Carr: voir autrement le modernisme français et la côte ouest, qui explore une période importante de la vie professionnelle de l’artiste canadienne, soit de 1910 à 1912. 

Afin d’en apprendre plus sur les artistes exposés à la galerie, John Leroux, directeur des collections et des expositions, propose des vidéos où il présente un artiste et ses œuvres. Fin vulgarisateur, il aborde l’aspect technique et humain de l’art en y intégrant des anecdotes enrichissantes. 

La galerie propose aussi des ateliers d’art en ligne pour les enfants. Chaque projet est inspiré d’un artiste ou d’une oeuvre exposée à la galerie, ce qui permet aux enfants de découvrir un artiste, tout en créant à la maison. 

Art à ciel ouvert, Charlottetown

Art à ciel ouvert est bien connu pour son festival d’art contemporain en plein air, présenté chaque année à Charlottetown.

Depuis le début du confinement, l’équipe du festival propose plusieurs ateliers d’art en ligne, allant de la fabrication de masques à la création d’instruments de musique. 

Chaque semaine, un artiste est invité à prendre le contrôle du compte Instagram du festival. C’est ainsi dire qu’on lui donne carte blanche pour toute la journée. 

artintheopenAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Lisa Theriault, une artiste originaire de l'Île-du-Prince-Édouard, a partagé plusieurs vidéos de son studio et de ses oeuvres lorsqu'elle a pris le contrôle du compte Instagram d'Art à ciel ouvert.

Photo : Radio-Canada / Camille Bourdeau-Potvin

Les artistes en vedette publient habituellement de courtes vidéos où ils parlent de leur art, de leur environnement de travail et de leurs inspirations. Ils en profitent parfois pour partager leurs œuvres et leur projet en développement. 

Art à ciel ouvert s’est aussi associé avec le groupe Film PEI pour présenter des films locaux en direct sur Facebook. 

Galerie Argyle Fine Art, Halifax

Depuis le début de la pandémie, la galerie propose un large éventail de projets numériques pour encourager les artistes à continuer à créer pendant la pandémie, comme des ateliers en ligne. 

argyle2

La galerie d'art à Halifax est très active sur les réseaux sociaux afin de soutenir ses artistes en temps de pandémie.

Photo : Radio-Canada / Camille Bourdeau-Potvin

La série pandemic postcards présente chaque semaine, une oeuvre de la taille d’une carte postale créée par un artiste local. L’oeuvre est publiée sur les réseaux sociaux de la galerie et vendue au coût de 3 $. 

argylepostcardsAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Sur son compte Instagram, la galerie Argyle Fine Art publie chaque semaine, une nouvelle carte postale créée par un artiste local.

Photo : Radio-Canada / Camille Bourdeau-Potvin

Il s’agit d’une façon originale de promouvoir le travail des artistes, tout en permettant aux amateurs d’art de faire l’acquisition d’un oeuvre plus abordable.  

La galerie néo-écossaise propose également un rendez-vous hebdomadaire tous les vendredis en direct sur Instagram. 

argylecoffee

Les vendredis après-midi, la galerie propose une discussion en direct sur Instagram avec un artiste, dans son studio.

Photo : Radio-Canada / Camille Bourdeau-Potvin

Les rencontres Artists in studios getting coffee, permettent de découvrir des artistes dans leur lieu de travail, grâce à des discussions sympathiques et informelles. 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Arts visuels