•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une arrestation de la GRC captée par vidéo force la tenue d'une enquête au Nunavut

Une enquête externe indépendante sur l'intervention du policier a été ordonnée par la GRC.

Des camionnettes de la GRC devant un immeuble.

Le détachement de la GRC à Kinngait, au Nunavut

Photo : Sara Frizzell/CBC

Radio-Canada

Un agent de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) à Kinngait, au Nunavut, a été expulsé de la collectivité et affecté à des fonctions administratives après la publication d’une vidéo sur les médias sociaux où on le voit, entre autres, utiliser la porte de sa camionnette pour renverser un homme en état d’ébriété.

Dans un communiqué, la GRC a indiqué que le contenu de la vidéo soulevait des préoccupations concernant la conduite du policier pendant l'arrestation.

Selon le communiqué, la commandante de la Division V de la GRC, la surintendante principale Amanda Jones, a ordonné la tenue d’une enquête interne et d'une enquête externe indépendante sur l'intervention du policier.

En attendant les résultats de ces enquêtes, l’agent en question s'absentera de la communauté et sera affecté à des fonctions administratives, indique le communiqué.

« La GRC prend la conduite de ses policiers au sérieux et assure le public que nous sommes convaincus que l'enquête externe permettra de déterminer les circonstances de l'évènement et de décider si des accusations officielles doivent être portées contre le policier », a indiqué le caporal Jamie Savikataaq.

« Puisque cette affaire fait maintenant l'objet d'une enquête criminelle externe et d'une enquête interne sur la conduite, nous ne pouvons faire aucun autre commentaire pour le moment. »

La communauté de Kinngait, autrefois connue sous le nom de Cape Dorset, compte une population d’environ 1500 habitants.

La vidéo

Avertissement : les images de la vidéo ci-dessous pourraient choquer certaines personnes.

Avertissement : les images de la vidéo pourraient choquer certaines personnes.

Selon la GRC, un agent aurait été informé qu'un homme ivre se bagarrait présumément avec d'autres personnes vers 23 h 30 lundi soir.

Dans la vidéo captée et partagée par un passant, on peut y voir un agent dans une camionnette de la GRC s’approcher d’un homme avant de le percuter en ouvrant la portière du conducteur, envoyant ainsi l’homme au sol.  

La camionnette s'arrête à côté de l’homme, l’agent en sort, et appréhende l’homme au sol en le prenant par le bras. Quatre autres agents de la GRC les rejoignent ensuite pour assister à l’arrestation.

Selon le communiqué de la GRC, l’état de l’homme en question a plus tard été évalué par le personnel médical dans sa cellule.

Force inutile, violence et manque de respect

Dans un communiqué publié mardi, la ministre de la Justice du Nunavut, Jeannie Ehaloak, s’est dite « très préoccupée par la force inutile, la violence et le manque de respect » qu’elle dit avoir constaté dans la vidéo. 

Les Nunavummiuts [habitants du Nunavut, NDLR] ne devraient pas avoir à s’inquiéter de ce genre de traitement et d’absence de respect pour la sécurité et les droits fondamentaux.

Jeannie Ehaloak, ministre de la Justice du Nunavut

Elle dit avoir fait part de sa frustration et de son indignation auprès de la commandante de la division de la GRC. Elle ajoute aussi avoir demandé auprès de la Commission civile d’examen et de traitement des plaintes qu’un examen formel soit mené une fois l’enquête externe terminée.

« Les quelques derniers mois ont été difficiles pour notre territoire et je tiens à vous assurer que je prends cette affaire très au sérieux et que je poserai des gestes décisifs pour la régler, ajoute-t-elle. C’est seulement en rendant des comptes que la GRC pourra continuer de bâtir des relations saines et solides avec les [résidents du Nunavut]. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Grand-Nord

Forces de l'ordre