•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Centre 24-Juin dit être prêt pour donner la formation de préposé en CHSLD

Une jeune femme noire ramène chez lui un homme âgé en fauteuil roulant.

Une préposée aux bénéficiaires et un aîné en fauteuil roulant.

Photo : Getty Images

Radio-Canada

Le Centre de formation professionnelle (CFP) 24-Juin fait partie des établissements de la région qui offriront la formation accélérée et rémunérée de préposé en CHSLD. La direction dit être prête pour accueillir une cohorte dès la mi-juin.

Comme le centre offre déjà le DEP qui forme les futurs préposés au bénéficiaires, tout est déjà en place pour former ceux qui suivront la nouvelle formation de préposé en CHSLD, fait savoir Chantal Bérubé, directrice adjointe au centre de formation professionnel 24-Juin.

On est prêt parce qu’on a les infrastructures, l’expertise et les locaux. Il nous reste seulement à accueillir la clientèle, explique Mme Bérubé.

Selon cette dernière, la formation a été bâtie à partir du DEP. Elle reprend et raccourcit la formation en ciblant toutefois les CHSLD, souligne Chantal Bérubé. La formation spécifiquement dédiée aux préposés en CHSLD dure 375 heures, alors que le DEP en compte 870.

Le Centre 24-Juin affirme qu’il sera prêt dès le 15 juin. Des bourses d’étude de 760 $ par semaine sont offertes par le gouvernement provincial pour les 12 semaines de formation. La formation sera offerte de jour et de soir à une cohorte de 22 élèves qui terminera la formation à la mi-septembre.

10 000 postes de préposés à pourvoir

C'est mardi qu’a démarré le processus d'inscription pour le nouveau programme provincial de formation visant à pourvoir quelque 10 000 postes de préposés aux bénéficiaires dans les CHSLD. Ces futurs préposés aux bénéficiaires gagneront 21 $ de l'heure en formation, puis 26 $ de l'heure lorsqu'ils travailleront à temps complet dans les CHSLD.

Le premier ministre François Legault s'est par ailleurs exprimé sur la question de la rémunération des futurs préposés aux bénéficiaires.

Peut-être que certains vont trouver que les salaires offerts dans les CHSLD viennent rompre un équilibre, mais je suis prêt à prendre cette critique-là, a-t-il mentionné, avant de lancer une attaque contre les syndicats en indiquant qu'on aurait pu avoir des semaines, des mois de discussions [...], mais aujourd'hui, c'est le temps d'agir.

Pas le temps de poser des gestes revendicateurs

Le premier ministre du Québec estime d'ailleurs que ce n'est pas le temps de poser des gestes revendicateurs pendant une crise sanitaire, en référence aux réclamations des infirmières à propos des nombreuses heures travaillées, notamment.

En Estrie, en plus du Centre de formation professionnelle 24-Juin qui propose cette formation dans ses pavillons de Sherbrooke, Magog et Windsor, le CRIFAP Coaticook le CFP du Granit Lac-Mégantic et le CFP Lennoxville dispenseront aussi cette formation. À Lennoxville, elle est donnée en anglais.

Philippe Prudhomme, un jeune papa sherbrookois, fait partie de ceux qui se sont lancés dans l’aventure.

Je trouvais que je ne contribuais pas assez pour la société. Ce matin, ça a été le wake-up call. Je me suis dit qu’il était temps de changer de domaine.

Une citation de :Philippe Prud'homme, futur étudiant à la formation de préposé

Un vif succès

Selon des chiffres partagés par le cabinet du premier ministre François Legault, mardi peu après 16 h, près de 30 000 formulaires avaient déjà été remplis sur la nouvelle plateforme du gouvernement. La page avait reçu plus de 140 000 visites.

M. Legault dit avoir bon espoir que les candidatures seront à la hauteur des attentes, non seulement en termes du nombre de personnes qui postuleront, mais aussi en ce qui concerne leur répartition géographique, puisque les besoins les plus importants sont dans la région de Montréal, par exemple.

On a établi les besoins selon les régions. On va attendre de voir les candidatures, a-t-il précisé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !