•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des remplacements de professionnels de la santé prolongés tout l'été dans des CHSLD

Une femme parle dans un micro au centre-ville.

Nancy Poulin, représentante régionale de l'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS)

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Des dizaines de professionnels de la santé et des services sociaux prêtent toujours main-forte aux préposés et aides de service dans les CHSLD. Certains ont appris cette semaine qu'ils devront rester en poste pour tout l'été, et ce maintien a des conséquences au Centre de réadaptation de Jonquière où certains services ont été interrompus.

Environ 400 professionnels ont été redéployés dans le réseau de la santé du Saguenay-Lac-Saint-Jean en raison de la pandémie. Ces ergothérapeutes, orthophonistes ou physiothérapeutes de formation agissent comme préposés, aides de service en CHSLD ou font des enquêtes épidémiologiques.

Certains ont retrouvé leur vrai poste le 1er juin, mais d'autres ont appris plutôt que leur nouvelle affectation se prolongeait jusqu'au 26 juin. Pour certains, le prolongement se rend même jusqu'à la fin de l'été.

La représentante régionale de l'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS), Nancy Poulin, déplore cette situation.

Mais c'est sûr qu'ils ne peuvent pas reprendre leurs fonctions, puis ils voient les listes d'attente augmenter aussi, parce que nos professionnels veulent aller donner le service pour lequel ils ont étudié. Ils voient les listes d'attente augmenter et tous les impacts qu'il y aura aussi.

Nancy Poulin, représentante régionale, APTS

La situation a des conséquences bien réelles au Centre de réadaptation de Jonquière. Plusieurs services y ont été complètement interrompus, faute de professionnels.

Seuls les cas prioritaires sont traités, confirme le CIUSSS du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Il y a quelqu'un qui est opéré à la hanche, quelqu'un qui est opéré au genou, qui est à la maison et qui aurait besoin de réadaptation, le service va être donné seulement s'il y a un risque d'hospitalisation ou un risque d'aggravation de la blessure. Donc, tous ceux qui sont en dehors de ces deux éléments là, ils ne reçoivent pas le service actuellement, a confirmé Nancy Poulin.

Pour l'instant, le retour en poste est prévu au cours de l'été pour tous les professionnels, mais la situation changera selon l'évolution de la pandémie.

Selon un reportage de Mélissa Savoie-Soulières

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Établissement de santé