•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quatre nouveaux cas de COVID-19 en C.-B.

Adrian Dix parle au micro et Bonnie Henry est sur le côté.

Le ministre de la Santé de la Colombie-Britannique, Adrian Dix, et la médecin hygiéniste en chef, Bonnie Henry, lors de la mise à jour sur la pandémie, lundi, à Victoria.

Photo : Radio-Canada / MIKE MCARTHUR (CBC)

En date de mardi, les autorités de la santé de la Colombie-Britannique rapportent quatre nouveaux cas de COVID-19 dans la province.

Au total, 2601 personnes ont été infectées par le coronavirus depuis le début de la pandémie. À l’heure actuelle, 31 personnes sont hospitalisées et 8 personnes reçoivent des soins intensifs.

Observant une hausse du nombre de personnes aux soins intensifs, la médecin hygiéniste en chef de la province, Bonnie Henry, rappelle la gravité de la COVID-19.

Le dernier bilan dévoilé mardi :

  • 2601 cas de COVID-19 dans la province depuis le début de la pandémie;
  • 165 personnes mortes des suites de la maladie;
  • 207 cas actifs;
  • 31 personnes hospitalisées, dont 8 aux soins intensifs.

Il y a toujours 207 cas actifs dans la province, et 2229 personnes sont maintenant rétablies.

La province n’enregistre pas de nouveau décès.

Seule la régie de santé Fraser connaît de nouveaux cas mardi.

Nombre de cas par régie de santé :

  • Vancouver Coastal : 904
  • Fraser : 1311
  • Île de Vancouver : 127
  • Intérieur : 195
  • Nord : 64

La Dre Henry s’est aussi réjouie de voir que plusieurs éclosions sont à présent résorbées. Actuellement, huit éclosions sont surveillées par les autorités sanitaires en Colombie-Britannique.

La Dre Henry a aussi annoncé deux nouvelles éclosions de COVID-19 dans des environnements de travail dans la région du Fraser. Qualifiées de petites par la médecin hygiéniste, ces éclosions ont été détectées rapidement.

Aux entreprises qui seraient tentées de n’avoir que le dépistage comme seule mesure contre la COVID-19, la médecin hygiéniste en chef a rappelé que les tests ne sont pas un rempart contre la transmission. La distance physique, les barrières physiques et le lavage des mains demeurent des solutions à implanter, a-t-elle soutenu.

« Une personne qui est négative une journée peut être déclarée positive le lendemain », a-t-elle dit, expliquant que le dépistage n’est pas toujours précis pour détecter les infections lorsqu’elles sont récentes en raison de la période d’incubation.

Une rentrée à modèle hybride?

En ce qui concerne les écoliers, la Dre Bonnie Henry est d’avis que le retour en classe à temps complet devrait avoir lieu pour l’ensemble des élèves de la province en septembre. 

« Je crois que tous les élèves seront de retour dans une forme ou une autre d’enseignement en personne », a-t-elle commenté sans donner plus de précisions sur une rentrée dont le modèle pourrait marier temps partiel et temps complet.

Le retour à temps partiel dans les salles de classe depuis lundi aide à mieux comprendre comment effectuer une rentrée scolaire de plus grande envergure, a-t-elle ajouté.

L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Santé publique