•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Black-Out Tuesday : l’industrie musicale en berne pour soutenir le mouvement antiraciste

Deux jeunes femmes avec des pancartes dans les mains.

Le mouvement de protestation qui a commencé dans les rues de Minneapolis s'étend maintenant à l'industrie culturelle de la Saskatchewan.

Photo : Alex Soloducha

Radio-Canada

De nombreuses organisations issues de l’industrie de la musique interrompent leurs activités régulières aujourd'hui. C’est une façon pour elles d'exprimer leur soutien aux revendications américaines et internationales survenues à la suite de la mort de George Floyd et de dénoncer les violences policières envers les personnes noires.

Autant des géants du monde de la musique que des étiquettes indépendantes participent à cette journée. Il s’agit d'une journée pour contempler la situation, prendre contact et s’organiser, selon Universal Music.

Comme société on en a assez. Les artistes et l'industrie ont voulu poser un acte solidaire.

Nathalie Bernardin, agente d’artistes

Nathalie Bernardin, de l’agence Amixie, qui représente plusieurs artistes de l’Ouest canadien, participe à cette journée. Selon elle, le mouvement du Black-Out Tuesday est une façon de répondre aux manifestations antiracistes qui se déroulent partout dans le monde.

Qu’on soit Noir ou qu’on soit Blanc, on veut se tenir debout ensemble pour demander des changements, pour demander un dialogue, et pour vraiment se pencher sur ces questions importantes.

Nathalie Bernardin, agente d’artistes

C'est un moment de silence, un moment pour réfléchir , dit-elle à propos de cette initiative. Elle a annulé tous ses rendez-vous de la journée, sauf pour discuter de pistes de solutions possibles.

Du côté de SaskMusic, cette journée est un moment d'apprentissage. L’organisation veut permettre à ses employés d'assister aux manifestations à Regina et à Saskatoon s'ils le souhaitent. Ils organisent aussi une réunion virtuelle avec les employés, où ces derniers sont invités à réfléchir aux politiques et aux actions de l'organisation.

En Saskatchewan, plusieurs artistes et organisations prennent part à ce mouvement, notamment le festival SaskTel de Saskatoon, la Saskatchewan Country Music Association, le musée d’art Mackenzie, et les artistes Megan Nash, éemi, Andino Suns, et Singing with Sylvia, pour n’en nommer que quelques-uns.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !