•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Éclosion dans le Restigouche : l'Î.-P.-É. relève sa garde

Photo du pont

Le pont de la Confédération (archives).

Photo : Radio-Canada / Philippe Duclos

François Pierre Dufault

L'Île-du-Prince-Édouard resserre ses mesures de confinement à la suite d'une éclosion de COVID-19 dans le nord du Nouveau-Brunswick.

La province insulaire exige à nouveau à ses travailleurs essentiels qui doivent traverser le pont de la Confédération de s'isoler pendant 14 jours à leur retour.

La médecin hygiéniste en chef de l'Île-du-Prince-Édouard, la Dre Heather Morrison, estime que la mesure touche un assez grand nombre de travailleurs de la construction et de camionneurs, par exemple.

Je ne souhaite pas que [cette mesure] reste en place pour toujours. Mais pour l'instant, je crois que c'est important.

Dre Heather Morrison, médecin hygiéniste en chef de l'Île-du-Prince-Édouard

Les travailleurs de la santé qui doivent se déplacer entre l'Île-du-Prince-Édouard et le Nouveau-Brunswick ne sont pas tenus de s'auto-isoler. Ils doivent toutefois subir un test de dépistage de la COVID-19 dès leur retour dans la province insulaire, puis un second test une semaine plus tard.

Aucune exemption n'est accordée aux employés des foyers de soins de longue durée, qui doivent obligatoirement s'isoler pendant 14 jours lorsqu'ils rentrent d'un déplacement à l'extérieur de la province.

Vers la mi-mai, les autorités de la santé de l'Île-du-Prince-Édouard ont cru bon de ne plus obliger les travailleurs essentiels à s'auto-isoler à leur retour d'un voyage au Nouveau-Brunswick. Les deux provinces ne signalaient, à ce moment-là, plus aucun cas actif de COVID-19.

Or, depuis une semaine, l'apparition d'une douzaine de nouveaux cas de la maladie respiratoire dans la région du Restigouche est venue changer la donne. Les autorités néo-brunswickoises de la santé ont d'ailleurs décidé de relever d'un cran les mesures de confinement dans cette région du nord de la province.

L'Île-du-Prince-Édouard ne signale, quant à elle, plus aucun cas actif de la COVID-19 depuis près d'un mois. La province est entrée, lundi, dans la troisième phase de son plan de déconfinement, qui prévoit la réouverture des restaurants et des centres de conditionnement physique, notamment.

La Dre Heather Morrison affirme que les discussions entre son bureau et ceux de ses homologues du Nouveau-Brunswick et de la Nouvelle-Écosse se poursuivent dans le but de créer une « bulle » régionale de déconfinement à compter du mois prochain, possiblement. On va regarder attentivement ce qui va se passer au Nouveau-Brunswick d'ici les deux prochaines semaines, précise-t-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Île-du-Prince-Édouard

Politique provinciale