•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'appel d'un restaurateur de Drummondville qui veut ouvrir sa terrasse entendu par Québec

Un camion de cuisine de rue, devant la pancarte du restaurant.

Le restaurant possède aussi un camion de cuisine de rue et a instauré un service au volant inspiré des années 50.

Photo :  Facebook / Vieux St-Charles Resto & Foodtruck

Radio-Canada

Le propriétaire du restaurant Le Vieux Saint-Charles à Drummondville qui souhaitait rouvrir jeudi sa terrasse, avec ou sans permission de la Santé publique, s'est ravisé et attendra les directives de Québec.

Laurent Proulx a finalement confirmé qu'il n'ouvrira pas sa terrasse jeudi. C'est qu'après avoir donné des entrevues à ce sujet, il a reçu un appel provenant d'un cabinet ministériel. Ce qu'on lui a dit l'a convaincu d'attendre.

Il n’est pas question d’ouvrir pour mettre les gens malades, mais on prétend qu’on n’est pas plus dangereux qu’un Wal Mart, a déclaré mardi matin Laurent Proulx au micro de Facteur matinal, un ex-élu municipal à Québec bien connu pour de précédentes sorties publiques.

On lui a clairement dit qu'il avait été entendu et qu'une annonce devrait être faite concernant les restaurants en début de semaine prochaine. Cette annonce comprendrait des allègements réglementaires pour les terrasses.

M. Proulx a déjà planifié le retour de sa terrasse : il ne pourra s’y trouver plus de 12 clients à la fois, sur réservation seulement. Un corridor de circulation à sens unique y a été aménagé, tout comme des postes de lavage de mains à l‘entrée et à la sortie. Deux heures de service ont été prévues à 17 h 30 et à 19 h, avec un nettoyage complet entre les deux.

À ce jour, Québec n’a pas encore autorisé la réouverture des restaurants ou des terrasses. Le milieu attend d’ailleurs impatiemment d’avoir une idée de l’échéancier vers un retour à la normale.

Une place publique rouverte, pourquoi pas un restaurant?

C’est ce flou que dénonçait le restaurateur de Drummondville, qui ne comprend pas que de nombreux secteurs économiques aient eu le feu vert pour rouvrir alors que les restaurants restent dans le néant.

Les centres commerciaux sont rouverts, les campings sont rouverts, les salons de coiffure et d’esthétique sont rouverts. […] On a bon espoir de s’entendre, on est prêts à faire des contorsions s’il le faut.

Laurent Proulx, propriétaire du restaurant Le Vieux Saint-Charles

La situation est d’autant plus difficile à avaler pour Laurent Proulx que Drummondville a récemment autorisé la mise en place de tables à pique-nique sur la place publique, où les citoyens peuvent apporter leur nourriture ou celle achetée pour emporter.

Ça va prendre de maudits bons arguments pour me dire pourquoi il y a des règles sanitaires à géométrie variable trois kilomètres plus loin sur la rue Hériot, a-t-il laissé entendre.

Laurent Proulx était conscient qu’il pouvait s’exposer à des contraventions s’il rouvrait son établissement jeudi sans avoir le feu vert des autorités.

Il ne veut cependant pas exposer sa clientèle ou ses employés à de tels risques et comprend qu'il doit attendre les directives de la Santé publique.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Restaurants