•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Manitoba versera 120 M$ aux travailleurs de première ligne

Une caissière porte des gants de plastique.

Les caissiers sont parmi les travailleurs qui pourront demander l'aide du gouvernement provincial.

Photo : Radio-Canada / Matisse Harvey

Le gouvernement du Manitoba versera 120 millions de dollars aux employés de services en première ligne, tels que les caissiers, les gardes de sécurité ou encore les agents d’entretien.

L'aide est offerte aux travailleurs qui ont des revenus moyens ou faibles en reconnaissance des risques qu’ils ont pris pendant la crise de la COVID-19.

Le premier ministre Brian Pallister estime qu’environ 100 000 travailleurs sont admissibles à cette aide, qui sera imposable. Si tous la demandent, cela fera environ 1000 $ par personne.

Certain des travailleurs qui pourront demander cette aide :

  • Employés de rayons dans les magasins
  • Vendeurs au détail
  • Caissiers
  • Cuisiniers
  • Agents de sécurité
  • Agents d’entretien
  • Éducateurs de la petite enfance
  • Prestataires de services de garde en milieu familial agréés
  • Travailleurs des refuges pour victimes de violence familiale
  • Travailleurs sociaux
  • Infirmières praticiennes
  • Ambulanciers paramédicaux
  • Aides-soignants
  • Travailleurs des services communautaires
  • Travailleurs des services directs pour adultes et enfants handicapés
  • Agents correctionnels
  • Camionneurs de longues distances
  • Chauffeurs d'autobus

La liste complète se trouve ici (Nouvelle fenêtre) (en anglais)

Pour bénéficier de cette aide unique, les travailleurs doivent avoir travaillé à temps partiel ou à plein temps depuis le 20 mars, quand le Manitoba a déclaré l’état d’urgence, et jusqu’au 29 mai.

Ceux qui ont cumulé au moins 200 heures de travail ou qui ont travaillé avant d'être obligés de se mettre en isolement selon les ordres sanitaires sont aussi admissibles.

Tout cela est conçu pour s'assurer que les besoins du personnel au Manitoba en matière d'abordabilité sont pris en compte, a déclaré le premier ministre mardi matin.

Gagner moins de 6250 $

Cette aide est avant tout destinée aux employés à revenus moyens ou faibles. Ainsi, seuls les travailleurs ayant gagné moins de 6250 $ bruts entre le 20 mars et le 29 mai peuvent demander cette aide. Cela correspond à 2500 $ par mois pour deux mois et demi. En outre, il ne faut pas avoir demandé la Prestation canadienne d’urgence.

Les candidats pourront postuler en remplissant un formulaire en ligne à partir de mercredi. Ils auront jusqu’au 18 juin pour le faire.

La province versera l’argent directement dans les comptes bancaires des demandeurs, après vérification des dossiers.

Des dirigeants du monde des affaires, 15 syndicats et les fournisseurs de services essentiels ont été invités à fournir des commentaires qui ont été utilisés pour créer cinq propositions sur lesquelles ils ont ensuite voté, a expliqué Brian Pallister.

Ils sont ensuite parvenus à un consensus sur le fait que les personnes à revenu faible ou moyen devraient obtenir la majorité de l'argent, a-t-il ajouté.

Des réactions mitigées

Les syndicats dressent cependant un tout autre portrait du consensus énoncé par le premier ministre.

La directrice générale de la Manitoba Child Care Association apprécie le fait que beaucoup d’employés dans ce secteur soient reconnus.

Au cours des 10 dernières semaines, je pense que les Manitobains ont réalisé à quel point les garderies sont essentielles pour permettre à l’économie de fonctionner dans cette province, a dit Jodie Kehl.

D’autres organisations ont, elles, déploré le fait que tous les employés de certains secteurs ne toucheront pas d’aide.

Jeff Traeger, le président de United Food and Commercial Workers Local 832, a laissé entendre qu’environ la moitié des employés de la grande distribution seront admissibles.

Je suis content que certains de nos travailleurs à faible revenu obtiennent cette aide, mais je ne comprends pas pourquoi ceux qui gagnent plus de 2500 $ par mois ne sont pas reconnus alors qu’ils prennent les mêmes risques.

Le Manitoba Nurses Union a déclaré qu'il était faux de prétendre que les infirmières et les infirmières praticiennes sont incluses, alors que la plupart ne peuvent pas être admissibles.

Seul un petit nombre d'infirmières auxiliaires autorisées en début de carrière, et seulement si elles travaillent bien en dehors des heures à plein temps, a déclaré la présidente du syndicat, Darlene Jackson.

Elle a expliqué que le syndicat s'est abstenu de voter pour l'un des cinq programmes.

Si c'est [un] programme à faible revenu, qu'il en soit ainsi, c'est là que ça va, a-t-elle déclaré. Mais je sentais qu'ils demandaient aux infirmières de décider qui devrait recevoir l'argent et nous pensons que tout le monde devrait être reconnu d'une manière ou d'une autre.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Politique provinciale