•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La pandémie retarde les soldes de liquidation des magasins Nygard

Le nom Nygard écrit en gros devant le siège de l'entreprise de Peter Nygard, à Winnipeg.

Le siège de l'entreprise de Peter Nygard, à Winnipeg.

Photo : La Presse canadienne / John Woods

Radio-Canada

La Cour du Banc de la Reine du Manitoba a approuvé une demande visant à permettre aux propriétaires de 167 magasins Nygard au Canada et aux États-Unis d'exiger des frais à titre de garantie pour s'assurer qu'ils peuvent percevoir des millions de loyers impayés.

La liquidation des biens qui appartiennent à neuf entreprises du magnat de la mode Peter Nygard est en cours. Mais les soldes de fermeture ne pouvaient pas se dérouler tant que la Cour du Banc de la Reine du Manitoba n’avait pas donné son accord concernant la dernière demande du syndic qui souhaitait mettre en place des « frais du locateur » pour récupérer les loyers impayés en raison de la pandémie de COVID-19.

Les propriétaires ont accepté la deuxième meilleure solution de remplacement au paiement du loyer en recevant une charge du propriétaire en garantie du paiement de tout loyer impayé, a déclaré le juge James Edmond mardi, alors qu'il rendait sa décision.

Il a ajouté qu'il acceptait l'argument de l’administrateur judiciaire.

L’avocat Domenico Magisano, qui représente Peter Nygard et deux de ses entreprises qui ne sont pas en liquidation, s’est opposé à la création de tels frais de locateur.

Il a déclaré que les baux des magasins sont sous le partenariat international de Nygard, et non sous la responsabilité des huit autres sociétés de Nygard sous séquestre. Il a également suggéré que les propriétaires pourraient être admissibles à demander de l’aide par le biais de divers programmes gouvernementaux en réponse à la COVID-19.

Les soldes de liquidation auront lieu par magasin parce que chaque juridiction a des règles différentes quant au moment où les détaillants peuvent ouvrir pendant la pandémie de COVID-19, et la durée des soldes ne dépassera pas 16 semaines.

2,7 millions de dollars d’impayés

Les entreprises de Nygard, qui sont sous mandat de séquestre depuis le 18 mars, sont sous le contrôle du groupe Richter Advisory Group.

Lundi, l’avocat du groupe a indiqué que la pandémie avait entraîné la fermeture des 165 magasins de l’entreprise Nygard à travers le Canada et les États-Unis. Le syndic ne peut donc pas enclencher les soldes de liquidation, ce qui entraîne le non-paiement de loyers pour une somme d'environ 2,7 millions de dollars.

50 millions à 350 créanciers

Les entreprises Nygard doivent près de 50 millions de dollars à environ 350 créanciers dans le monde, dont 40 au Manitoba. Seul l’un d’entre eux, l'entreprise américaine White Oak Commercial Finance, est assurée de revoir son argent, une fois que les biens de Peter Nygard seront vendus. Les entreprises Nygard doivent autour de 36 millions de dollars à cette entreprise.

Le mois dernier, Richter a dit s’inquiéter de la perte de valeur de l’inventaire de Nygard en partie à cause des allégations qui pèsent contre le magnat de la mode. Il est accusé par 46 femmes d’avoir commis des agressions sexuelles.

Peter Nygard nie ces accusations, et aucune n’a été prouvée devant la cour.

L’avocat de Peter Nygard et deux entreprises Nygard qui ne sont pas sous mandat de séquestre, s’opposent à ce frais du locateur.

Ils disent que les baux des magasins sont la responsabilité unique de Nygard International Partnership, et non celle des huit autres entreprises du groupe Nygard sous séquestre.

Par ailleurs, un deuxième rapport du syndic déposé en cour indique que des contrats d'achats et de ventes avec conditions ont eu lieu au sujet de trois de propriétés du groupe Nygard : le siège social de Toronto, ainsi que les propriétés de Winnipeg situées sur Inkster et Notre-Dame. Le groupe Richter précise qu'il demandera l'approbation de la cour pour finaliser ces ventes quand les conditions seront satisfaites.

Avec les informations de Caroline Barghout

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Coronavirus