•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des commerces placardés au centre-ville de Toronto

Des madriers appuyés contre la vitrine d'un magasin.

Certains magasins de Toronto ont placardé leur vitrine.

Photo : CBC/Turgut Yeter

Radio-Canada

Certains magasins au centre-ville de Toronto ont placardé leur vitrine lundi, par crainte de dommages en cas de manifestation contre la brutalité policière à la suite de la mort de George Floyd, aux États-Unis.

Depuis jeudi dernier, des manifestants sont descendus dans la rue par milliers dans nombre de grandes villes américaines pour dénoncer la mort de George Floyd, un Afro-Américain de 46 ans qui a péri lors de son arrestation par la police de Minneapolis.

Certaines de ces protestations ont donné lieu à du vandalisme et à du pillage.

Il y a aussi eu de la casse lors d'une manifestation à Montréal le week-end dernier.

Quatre policiers ont été congédiés après la mort de George Floyd, le 25 mai. Par ailleurs, l'un d'entre eux, l'agent Derek Chauvin, qui a été filmé en train maintenir son genou sur le cou de la victime jusqu'à ce qu'elle ne puisse plus respirer, a été accusé d'homicide involontaire.

Parmi les commerces qui ont protégé leur vitrine à Toronto : la Baie et Best Buy.

L'entrepreneur Mike Wickenden, de la compagnie Stadia, raconte que Best Buy l'a embauché pour placarder sa succursale de la rue Dundas. Ils voulaient être préparés, au cas où il y aurait une émeute comme aux États-Unis, dit-il.

La police de Toronto se dit prête à maintenir l'ordre si une manifestation dégénère. Nous allons continuer à suivre la situation et agir, si besoin est, pour assurer la sécurité de tous, indique la porte-parole du service policier, Laura Brabant.

Le week-end dernier, des milliers de personnes ont pris part à une manifestation pacifique dans la Ville Reine à la suite de la mort d'une jeune femme noire, Regis Korchinski-Paquet, tombée d'un balcon lors d'une intervention policière.

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Affaires municipales