•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les oubliés du déconfinement ont hâte de reprendre leurs activités

Une voiture tecnic stationnée devant l'école de conduite.

Les professeurs de conduite sont prêts à reprendre la route.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Alors que de plus en plus de secteurs sont déconfinés, d'autres attendent leur tour avec impatience et se demandent quand ils pourront reprendre les activités.

Les sports et les restaurants sont souvent mentionnés à ce chapitre, mais plusieurs autres secteurs se sentent aussi oubliés, comme les écoles de conduite.

Tous les cours de conduite pratiques sont suspendus depuis la mi-mars, alors que les cours théoriques sont dispensés en ligne depuis avril pour tous les types de permis.

La directrice générale des écoles de conduite Tecnic, Mylène Sévigny, assure que les écoles ont pris toutes les mesures nécessaires pour pouvoir rouvrir prochainement.

Elle s’inquiète du fait que Québec semble considérer rouvrir les écoles de conduite seulement après que les examens pratiques aient repris à la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ).

Ce qu'on demande au gouvernement, c'est d’ouvrir les cours de conduite pratiques en même temps, au minimum, que la Société de l'assurance automobile, parce que la formation vient avant les examens, rappelle Mylène Sévigny.

Elle croit que la reprise des cours de conduite pratiques peut contribuer à briser l’isolement des 16-24 ans. La priorité sera donnée aux jeunes en fin de parcours lors de la reprise des activités.

60 000 apprentis conducteurs auraient vu leur cheminement retardé en raison de la suspension de l’enseignement pratique.

Les restaurateurs commencent à taper du pied

Le secteur de la restauration a déjà fait savoir à plusieurs reprises qu’il était durement touché par la crise et que plusieurs établissements risquent de fermer leurs portes.

Vue de la rue des Forges, au centre-ville de Trois-Rivières

La rue des Forges, au centre-ville de Trois-Rivières, accueille normalement des dizaines d'événements culturels et touristiques pendant la saison estivale.

Photo : Tourisme Trois-Rivières

Le plan de relance de Québec, lui, se fait cependant attendre. On a vraiment hâte de savoir quand les restaurateurs vont pouvoir rouvrir et les différentes phases qui vont leur être demandées, a relaté la directrice générale de la SDC du centre-ville de Trois-Rivières, Gena Déziel.

Depuis le début, c'est eux qui ont été touchés et ce seront sans doute les derniers qui vont pouvoir rouvrir. On attend, on espère.

Gena Déziel, DG de la SDC du centre-ville de Trois-Rivières

Une poignée de mesures ont été annoncées dans quelques municipalités comme Trois-Rivières, Shawinigan et Drummondville, comme une volonté d’assouplir la réglementation sur les terrasses et la restauration dans les espaces publics.

Avec les informations de Sébastien St-Onge

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Coronavirus