•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un coup de pouce de Québec de 400 M$ pour la culture

La scène vue du balcon de la salle.

La salle J.-Antonio-Thompson a été inaugurée en 1927.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le secteur culturel sonne l’alarme depuis déjà plusieurs semaines : il sera difficile de se relever de la crise de la COVID. Petit baume, s’il en est un, Québec a annoncé lundi un investissement de 400 millions de dollars afin d’atténuer les pertes financières des deux derniers mois.

Mais il faudra beaucoup plus pour que, par exemple, les arts de la scène, le cinéma et la télévision québécoise ne se relèvent de la pandémie.

Le directeur général et artistique de Culture Shawinigan, Bryan Perreault, qui est aussi à la tête de Perro Éditeur, salue toutefois l’initiative. Il a hâte de savoir exactement quand les salles de spectacles pourront rouvrir.

Nathalie Roy parle en conférence de presse.

La ministre de la Culture, Nathalie Roy, a dit espérer pouvoir rouvrir les lieux de diffusion d'ici le 24 juin.

Photo : La Presse canadienne / Paul Chiasson

Bryan Perreault a surtout très hâte de savoir dans quels paramètres les lieux de diffusion pourront rouvrir, par exemple, à quel pourcentage de capacité les salles pourront être remplies.

De l'argent pour les régions

De son côté, le directeur général de Culture Mauricie, Éric Lord, se réjouit de cette annonce, mais compte s'assurer que l'argent se rende en région.

Ça fait un investissement record pour le secteur culturel, donc il faut vraiment saluer cet effort-là financier du gouvernement du Québec, dit-il. Maintenant, nous, on est en région, donc on veut s'assurer que cet effort collectif là se sente aussi dans les régions. Il faut s'assurer que nos salles de spectacles, nos musées, nos artistes soient soutenus et non pas seulement ceux de l'écosystème de la télévision montréalaise.

Pour entendre une entrevue sur le sujet avec le chanteur Martin Fontaine à l'émission 360PM, c'est ici.

Culture Mauricie compte 400 membres, autant des organismes culturels que des artistes.

L'association a réalisé un sondage auprès de ses membres pour chiffrer l'impact des deux premiers mois du confinement et il en est ressorti que 500 emplois ont été perdus et que plus de 3000 spectacles et activités ont été annulés.

Le musicien et propriétaire du Studio pantouf, à Saint-Élie-de-Caxton, Jeannot Bournival, a pour sa part, tout de suite ressenti l'effet de cette annonce.

C'est intéressant, parce que le point de presse, je ne l'ai pas attrapé, mais tout de suite après, il commençait à y avoir le téléphone qui sonnait chez nous, tous les collaborateurs, les gens avec qui je fais des projets habituellement ont comme eu envie de relancer un peu des choses qu'ils avaient en cours, se réjouit M. Bournival. Le studio, à travers différentes productions, on a l'habitude d'engager 30 à 70 personnes contractuelles par année, alors que depuis le début de la pandémie, c'était zéro.

Jeannot Bournival espère que l'argent servira réellement à appuyer les artistes et que le gouvernement du Québec continuera, dans le futur, à reconnaître l'importance des artistes dans la société.

Avec les informations de Marilyn Marceau.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Arts de la scène