•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les foyers de soins spéciaux « bien préparés » pour affronter le virus

Une dame âgée dans un couloir

Parmis les 12 cas actifs de Covid-19 au Nouveau-Brunswick lundi, cinq sont en lien avec un foyer de soins spéciaux.

Photo : Getty Images

Radio-Canada

La présidente de l’Association francophone des établissements de soins spéciaux du Nouveau-Brunswick (AFESSNB) croit que la province est en bonne posture pour endiguer de possibles futures éclosions de COVID-19.

Elle affirme que la situation est maîtrisée dans le Manoir de la Vallée à Atholville.

Je trouve que ça va très bien, affirme Nathalie Blanchard.

Peut-être qu’on en aura d’autres dans les foyers, on s’attend à ça, mais je pense qu’on est bien préparés parce qu’on a vu ce qui se passe dans les autres provinces.

Nathalie Blanchard, présidente de l’Association francophone des établissements de soins spéciaux du Nouveau-Brunswick

De nombreux règlements sanitaires ont été mis en place dans les foyers de soins spéciaux depuis le début de la pandémie.

Nathalie Blanchard a indiqué que tous étaient déjà préparés pour cette éclosion.

Même avant la COVID[-19], nos foyers étaient vraiment préparés à n’importe quelle épidémie, explique-t-elle.

Nathalie Blanchard s'exprime en assemblée générale de l’Association francophone des établissements de soins spéciaux du Nouveau-Brunswick (AFESSNB)

Nathalie Blanchard, la présidente de l’Association francophone des établissements de soins spéciaux du Nouveau-Brunswick (Archive).

Photo : Radio-Canada / Michel Nogue

Des réunions hebdomadaires avec le ministère de la Santé publique et l’extra-mural étaient effectuées par l’AFESSNB bien avant le premier cas déclaré de COVID-19 à Atholville.

La présidente de l’AFESSNB ajoute que les membres du Manoir de la Vallée se sont montrés alertes avec toutes les procédures, et que cela a présenté un avantage.

Elle précise que la collaboration entre ces entités constitue un appui direct.

L’inquiétude tout de même présente

Bien que L’AFESSNB se montre rassurante, l’avenir demeure incertain et l’inquiétude de plusieurs résidents, familles et travailleurs persiste.

Le Manoir de la Vallée a perdu plus de dix employés depuis l’éclosion et plusieurs autres membres des foyers de soins de la province ont témoigné leur nervosité.

Le Manoir de la Vallée, à Atholville.

Depuis vendredi, quatre résidents et un employé du Manoir de la Vallée, à Atholville, ont été déclarés positifs à la COVID-19. Tous les autres résidents ont passé le test de dépistage vendredi. L’ensemble des résultats s’est avéré négatif.

Photo : Radio-Canada / Serge Bouchard

«C’est très, très alarmant pour la population et les employés de travailler avec la COVID, affirme Nathalie Blanchard.

Elle reste toutefois optimiste. On a des préposés aux soins, des médecins et je pense qu’avec toute notre équipe, on va passer au travers.

Avec les informations de Margaud Castadère-Ayçoberry

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Santé