•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Gros plan sur une structure de jeux dans un parc.

La capacité d'accueil des camps de jour de la Ville de Saguenay passera de 1100 à 515 enfants.

Photo : The Canadian Press / Christina Lazar-Schuler

Ce n'est pas 40 $ de plus par semaine que devront payer les parents pour envoyer leur enfant dans les camps de jour de Saguenay, mais plutôt 20 $ supplémentaire.

C'est ce qui a été adopté lundi soir lors d'une séance du conseil municipal tenue par visioconférence.

Comme il avait déjà été annoncé, la capacité d'accueil passera de 1100 enfants par semaine à 515. Cette diminution s'explique par la hausse du ratio de moniteurs imposée par Québec pour l'ouverture des camps de jour, question de respecter les normes de distanciation physique pour freiner la propagation de la COVID-19. Initialement, la hausse devait être de 40 $, faisant passer les frais par semaine de 65 $ à 105 $.

Il y a quatre sites sur lesquels on va pouvoir retrouver des camps de jour, soit les polyvalentes Charles-Gravel, Dominique-Racine, des Grandes-Marées et de Jonquière. C'est 145 personnes qui vont être embauchées pour assurer le service et les frais par semaine vont être de 85 $.

Josée Néron, mairesse de Saguenay

Sans en faire une règle, la mairesse a demandé aux citoyens dont au moins un parent travaille à la maison de laisser leur place à ceux dont l'enfant se retrouverait seul. Toutefois, aucune vérification ne sera faite.

Il y a deux blocs possibles pour s'inscrire, soit du 6 au 17 juillet et un deuxième bloc du 20 juillet au 7 août, a poursuivi Mme Néron lors d'un entretien téléphonique.

Le bruit avait couru que des divergences d'opinion existaient entre certains conseillers, mais tous se sont ralliés à la position présentée lundi soir.

Saguenay demandera à Québec de rembourser le manque à gagner causé par la hausse moins importante.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Coronavirus