•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pas de suivi des contacts en raison d'un imbroglio pour certaines personnes

Une femme avec visière et masque.

Une infirmière du William Osler Health System à Toronto administre un test de diagnostic à l'auto.

Photo : Radio-Canada / Evan Mitsui/CBC News

Radio-Canada

Un imbroglio entre deux hôpitaux cause bien des maux de tête à la santé publique à Toronto. Selon CBC News, le suivi des contacts d’environ 700 personnes atteintes de la COVID-19 n’a pas été fait suite au diagnostic.

Les deux hôpitaux impliqués croyaient que rapporter les cas positifs à la santé publique était la responsabilité de l’autre. C'est la santé publique qui est responsable du traçage des malades et de leurs contacts.

Les écouvillons provenaient des hôpitaux et du centre de dépistage à l’auto gérés par William Osler Health System, un réseau de santé régional. Ceux-ci sont situés à Toronto et Brampton. Les échantillons ont été analysés au laboratoire de l’hôpital Mount Sinai de Toronto.

La responsabilité de relayer l’information personnelle des gens porteurs de la COVID-19 était celle du William Osler Health System. Or, sa direction croyait que la responsabilité revenait à l’hôpital Mount Sinai.

En raison de cet imbroglio, le traçage des contacts n’a pu être complété. Ce suivi est très utile pour contrôler la propagation de la COVID-19, selon les experts.

La situation aurait débuté le 12 avril dernier. La situation n’aurait été rectifiée que récemment.

Nous avons été mis au courant de la situation avec le William Osler Health System en fin de semaine dernière, a déclaré Hayley Chazan, porte-parole du ministère Santé de l'Ontario, Christine Elliott, dans un courriel envoyé à CBC News lundi. Santé Ontario, qui est responsable du réseau de laboratoires COVID-19 de la province, a travaillé avec l'hôpital pour corriger le problème.

Santé Ontario a expliqué par courriel que les résultats provenant de l'un des laboratoires provinciaux de test COVID-19 et utilisés par le centre d'évaluation du William Osler Health System n'avaient pas été signalés.

Santé Ontario n'a pas précisé combien de personnes ont été impactées par la situation, mais n’a pas réfuté le chiffre de 700.

Au cours de la fin de semaine, les bureaux de santé publique ont commencé à identifier et à contacter les patients, en commençant par ceux qui avaient été testés au cours des 14 derniers jours, pour assurer le suivi des contacts et la prise en charge des cas, a déclaré Santé Ontario.

Le William Osler Health System a refusé de répondre aux questions de CBC News.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

Avec les informations de Mike Crawley, CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !