•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Transferts fédéraux aux municipalités devancés : un bon début selon des maires

Gros plan du premier ministre Justin Trudeau.

Le gouvernement Trudeau versera 2,2 milliards aux municipalités dès juin pour les aider à contrer les impacts économiques de la pandémie.

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

Radio-Canada

Des villes de l’Est-du-Québec considèrent que le versement devancé de 2,2 milliards de dollars du fédéral aux municipalités est un signe de l’écoute du gouvernement. Il ne sera cependant pas suffisant pour répondre à tous leurs besoins, selon des maires et mairesses.

Le gouvernement Trudeau versera 2,2 milliards de dollars aux municipalités du pays ce mois-ci.

Il s'agit d'un montant provenant du Fonds fédéral de la taxe sur l'essence, qui devait déjà être versée aux villes canadiennes, mais en deux versements.

L'argent arrivera donc plus tôt que prévu dans les coffres des municipalités pour les aider à contrer les impacts économiques de la pandémie.

Certains élus de villes de l'Est-du-Québec considèrent que cela n'aura pas d'impact significatif pour leurs municipalités, mais y voient un signe que le gouvernement est à l'écoute.

C'est une première bonne réaction du gouvernement fédéral et j'entendais que ça ouvrait la porte à autre chose, indique le maire de Sept-Îles, Réjean Porlier. C'est une bonne annonce, parce que les villes, c'est très difficile au moment où on se parle de prédire à quoi ça va ressembler notre fin d'année, exprime le maire de la plus grande ville de la Côte-Nord.

Réjean Porlier.

Le maire de Sept-Îles, Réjean Porlier

Photo : Radio-Canada

Oui, ça va être intéressant dans le sens qu'on va avoir de la liquidité pour payer notre personnel qui donne du service, mais par contre, c'est de l'argent neuf qu'on a besoin dans nos municipalités, indique pour sa part Sylvie Vignet, mairesse de Rivière-du-Loup.

Sylvie Vignet assise à son bureau

Sylvie Vignet, mairesse de Rivière-du-Loup

Photo : Radio-Canada / Simon Turcotte

Le maire de Rimouski, Marc Parent, qualifie la décision de geste de bonne volonté. On doit s’attendre à avoir beaucoup plus pour venir en aide aux municipalités du Québec qui font face à des défis importants, indique-t-il toutefois.

Le maire explique que la crise a de graves impacts sur les finances des municipalités. Marc Parent explique qu’en date du 30 avril, le manque à gagner estimé pour Rimouski est de 2,7 millions de dollars sur un budget de 90 millions. Cette estimation n’inclut même pas les dépenses additionnelles pour lutter contre la COVID-19.

Marc Parent.

Le maire de Rimouski, Marc Parent.

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Lors de son annonce, Justin Trudeau a indiqué qu'il s'agit d'une première étape pour aider les villes canadiennes et qu'Ottawa doit maintenant travailler avec les provinces pour en faire plus, puisque les affaires municipales sont une compétence provinciale.

Avec les informations de Michaële Perron-Langlais

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !