•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

André Tourigny nommé entraîneur de l’année au Canada

Un entraîneur répond aux questions des journalistes

L'entraîneur des 67 d'Ottawa, André Tourigny, lors sa mêlée de presse de fin de saison

Photo : Radio-Canada / Jonathan Jobin

Les honneurs s’accumulent pour l’entraîneur-chef des 67 d’Ottawa. Après avoir été nommé entraîneur de l’année de la Ligue de hockey de l’Ontario (OHL), André Tourigny a remporté le titre sur la scène nationale lundi.

Le Québécois a mis la main sur le prix Brian Kilrea – nommé en l’honneur d’un autre entraîneur des 67 – pour la première fois de sa carrière.

À sa troisième saison derrière le banc à Ottawa, Tourigny a mené son club à la première position du classement général avec un dossier de 50 victoires en 62 parties avant que la saison soit arrêtée en raison de la pandémie de COVID-19.

Sur Twitter, l’homme de 46 ans a remercié la Ligue canadienne de hockey (LCH) pour l’honneur.

Le plus important pour moi est de reconnaître et de remercier tous les gens autour de moi qui ont contribué, a-t-il écrit en anglais, en soulignant le travail des propriétaires du club, de ses adjoints et de ses joueurs.

C’est le travail d’équipe qui apporte les honneurs individuels.

André Tourigny

L’ancien pilote des Huskies de Rouyn-Noranda et des Mooseheads de Halifax avait été aussi été finaliste pour le prix d’entraîneur de l’année de la LCH l’an dernier, alors que les 67 avaient aussi atteint le plateau des 50 victoires.

Son travail a été récompensé par Hockey Canada, qui l'a nommé à la tête d'Équipe Canada junior en vue du prochain Championnat mondial.

Les 67 couverts d’honneur

Depuis la fin prématurée de leur saison, les 67 ont récolté leur lot d’honneur, tant sur la scène provinciale que nationale.

Tourigny a remporté le titre d’entraîneur de l’année dans la OHL pour une deuxième année d'affilée. Le directeur général d’Ottawa, James Boyd, a reçu l’honneur dans sa catégorie.

L’attaquant Marco Rossi, qui devrait entendre son nom mentionné au premier tour du prochain repêchage de la Ligue nationale de hockey (LNH), a vu son talent être reconnu plusieurs fois.

Samedi, il est devenu seulement le troisième Européen à gagner le titre de marqueur de l’année dans la LCH. L’Autrichien a récolté 120 points - 39 buts et 81 mentions d’assistance - en 56 parties. Il est aussi finaliste pour le titre de joueur de l’année du hockey junior canadien, en compagnie d’Alexis Lafrenière et d’Adam Beckman.

Rossi a aussi obtenu le prix du joueur le plus utile en Ontario et du meilleur marqueur.

Il a été tellement persistant dans son effort, il a beaucoup de détermination. Tout ce qui lui arrive est pleinement mérité, a mentionné Tourigny en entrevue à Radio-Canada.

Son coéquipier Noel Hoefenmayer a récolté la récompense remise au meilleur défenseur du circuit. L’attaquant Austen Keating a été nommé meilleur joueur de 20 ans, tandis que les gardiens Cédrick Andrée et Will Cranley ont remporté le prix pour le duo qui a maintenu la meilleure moyenne de buts accordés.

Rossi, Hoefenmayer, Joseph Gareffa, Kevin Bahl et Andrée ont aussi été nommés au sein des trois équipes d’étoiles du circuit ontarien.

Quand tu vois tous ces honneurs individuels, ça te rappelle à quel point tu as un groupe spécial [...] Ça fait un petit pincement de voir qu’on n’a pas la chance de finir le travail, a avoué l’entraîneur, qui aurait aimé la chance de participer au tournoi de la Coupe Memorial, qui a été annulé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !