•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Relance : le retour des centres de sports, des piscines et des microbrasseries

Guide pour comprendre ce qui pouvait rouvrir lundi au Manitoba, et sous quelles conditions.

Rob Anderson est photographié en train de s'exercer dans une salle de gym autrement vide.

À Winnipeg, Rob Anderson est un des premiers clients à retourner au gymnase Brickhouse lundi.

Photo : Radio-Canada / Trevor Brine

Radio-Canada

En date du 1er juin, les Manitobains peuvent retourner au gymnase ou à la piscine, aller dans des centres communautaires, obtenir une manucure ou aller dans un bar. Ces établissements rouvrent en vertu de la phase 2 du plan de relance de la province, mais doivent respecter des conditions et des restrictions. Survol des directives générales et des principales mesures par secteur d’activité.

La phase 2 apporte aussi des ajustements aux services rétablis le 4 mai dernier. Un résumé de ces mesures, qui touchent les parcours de golf, les restaurants et les camps de jour, peut être consulté ici.

Conditions générales pour tous les services :

  • Depuis le 22  mai, les rassemblements intérieurs de 25 personnes maximum sont permis. Les rassemblements extérieurs sont limités à 50 personnes.

  • Une distance d’au moins 2 mètres doit être maintenue entre les personnes, sauf pendant de brefs échanges.

  • L’équipement, les installations et les toilettes doivent être nettoyés et désinfectés souvent.

  • Les paiements par méthode sans contact devraient être privilégiés.

  • Des stations de lavage des mains doivent être accessibles.

  • Les employés comme les usagers et les bénévoles doivent demeurer à la maison s’ils sont malades ou symptomatiques. L’outil de dépistage (Nouvelle fenêtre) en ligne peut être utilisé.

  • Les employés comme les usagers et les bénévoles doivent recevoir de l’information sur les mesures sanitaires. Des affiches et de la signalisation doivent indiquer les lignes directrices à suivre.

Ciné-parcs et autres activités semblables

Ce qui est concerné : les regroupements extérieurs où les participants demeurent à l’intérieur de leur voiture, qu’il s’agisse de ciné-parcs ou d’autres organisations, notamment les organisations religieuses.

Des voitures stationnées devant un écran de cinéma en plein air.

Une distance de deux mètres entre les véhicules devra être maintenue dans les séances de cinéma en plein air.

Photo : iStock

Ce qui est permis : reprise de leurs activités.

Sous quelles conditions :

  • Aucune limite quant au nombre de personnes si celles-ci demeurent dans leur voiture ou restent à gauche de leur véhicule lorsqu’elles en sortent.
  • La limite de 25 personnes doit être respectée lors de l’utilisation d’installations intérieures, comme les toilettes.
  • Une distance de 2 mètres entre les véhicules doit être maintenue.
  • Les fenêtres et les toits ouvrants peuvent être ouverts, mais les portières et les coffres doivent être fermés.
  • Seules les personnes d’un même ménage peuvent prendre place à bord d’un même véhicule.
  • Les services alimentaires fournis doivent se conformer aux lignes directrices relatives aux restaurants.

Visites dans les foyers

Ce qui est concerné : les visites extérieures aux résidents des établissements de soins personnels et de soins de longue durée.

Un immeuble pour personnes âgées.

Le Centre Taché est un établissement de soins pour personnes âgées gérés par Actionmarguerite.

Photo : Radio-Canada

Ce qui est permis : peuvent reprendre.

Sous quelles conditions :

  • Les visites sont permises uniquement à l’extérieur.

  • Une distance de deux mètres doit être maintenue entre les personnes en tout temps.


Services de garde d’enfants

Ce qui est concerné : les lieux de garde comme les garderies.

Des enfants dans une garderie.

Les services de garde demeurent importants en période de déconfinement.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Ce qui est permis : l'accueil d'un ou de groupe(s) de 24 enfants maximum en plus du personnel.

Sous quelles conditions :

  • Chaque groupe d’un maximum de 24 enfants doit bénéficier d'une pièce séparée.

  • Chaque groupe doit utiliser une entrée distincte. Si plusieurs groupes doivent emprunter la même entrée, les heures d’arrivée doivent être échelonnées.

  • Les groupes ne doivent pas se rassembler dans une aire commune.


Écoles primaires et secondaires

Ce qui est concerné : les écoles, tout comme les camps de jour et les programmes d'été qui s'y déroulent.

Ce qui est permis : les établissements peuvent être utilisés par le personnel, pour certains programmes, pour des rencontres individuelles ou en petits groupes, pour de la récupération, des services thérapeutiques ou de l’évaluation, mais l’apprentissage en classe demeure suspendu pour le restant de l’année scolaire.

Sous quelles conditions :

  • L’occupation à l’intérieur est limitée à 50 % de la capacité normale ou à une personne par 10 mètres carrés.

  • Les élèves peuvent accéder à l’équipement informatique de l’école selon un horaire établi.

  • L’utilisation des installations extérieures et des aires de jeux est encouragée.

  • Le nombre maximal d’enfants permis par lieu pendant les camps de jour, les programmes d’été ou à la bibliothèque est de 24.

  • Les groupes peuvent être séparés par des entrées distinctes ou des heures d’arrivée échelonnées.

  • Les articles scolaires et les contenants de nourriture et de boissons ne doivent pas être partagés.

  • L’année scolaire 2020-2021 pourra débuter le 31 août 2020.


Sports organisés

Ce qui est concerné : les activités sportives organisées, individuelles ou en groupes.

Des enfants tapent dans un ballon de soccer.

Les activités sportives à l'extérieur doivent être privilégiées.

Photo : Daniel Theriault

Ce qui est permis : peuvent reprendre.

Sous quelles conditions :

  • Les participants, les bénévoles et les membres du personnel doivent adapter l’activité sportive afin qu’elle puisse avoir lieu à l’extérieur, dans la mesure du possible.

  • L’utilisation des vestiaires doit être limitée. Les participants sont encouragés à prendre leur douche à la maison. Les articles à usage commun doivent être retirés des vestiaires et les participants doivent avoir à leur disposition des désinfectants ou des lingettes pour nettoyer les surfaces de contact après leur utilisation.

  • Des solutions et des aménagements doivent être mis en place afin de maintenir la distanciation physique dans les zones de regroupement, comme les bancs des équipes ou les bords de piscine.

  • Des directives spécifiques à différents sports seront émises par la province prochainement. Les activités impliquant des contacts face à face, comme la boxe ou le football, nécessiteront davantage de modifications.


Installations aquatiques et centres d’entraînement

Ce qui est concerné : piscines, parcs aquatiques, spas, centres de conditionnement physique, gymnases et installations d’entraînement, publics ou privés.

Deux nageurs font un départ sous l'eau les mains devant.

Deux nageurs plongent sous l'eau.

Photo : getty images/istockphoto / torwai

Ce qui est permis : ouverture avec restrictions.

Sous quelles conditions :

  • L’occupation des lieux doit être limitée à 50 % de leur capacité normale ou à une personne par 10 mètres carrés.

  • Les personnes à risque de présenter des symptômes graves de la maladie sont encouragées à attendre avant de reprendre ces activités.

  • Un système de réservation peut être mis en place afin d’échelonner les heures d’arrivée et de réserver du temps pour nettoyer et désinfecter l’équipement entre les usagers. L’utilisation sans rendez-vous devrait être découragée.

  • Le service de prêts de serviettes ne doit pas être offert.

  • Les appareils d’entraînement doivent être espacés d’au moins deux mètres ou encore une machine sur deux doit être condamnée.

  • Les saunas et les bains de vapeur doivent être fermés. Seules les cuves thermales peuvent être en usage s’il est possible de respecter la ratio d’une personne pour 10 mètres carrés.

  • L’utilisation des vestiaires doit être limitée. Les participants sont encouragés à prendre leur douche à la maison. Les articles à usage commun doivent être retirés des vestiaires et les participants doivent avoir à leur disposition des désinfectants ou des lingettes pour nettoyer les surfaces de contact après leur utilisation.

  • Les cours virtuels doivent toujours être privilégiés.

  • Le matériel qu’il n’est pas possible de nettoyer, comme les rouleaux en mousse et les blocs de yoga, ne doit pas être utilisé.

  • Les services alimentaires doivent suivre les lignes directrices relatives aux restaurants.

  • Les stations de boissons n libre-service, les distributeurs et les fontaines d’eau qu’il n’est pas possible de désinfecter entre chaque usage doivent être fermés. Le personnel ne doit pas remplir un verre qui a déjà été utilisé. Les usagers sont encouragés à apporter leur propre bouteille d’eau.

Des femmes dans un spa en plein air.

Les cuves thermales des spas peuvent être en usage.

Photo :  courtoisie / Nordik Group


Centres communautaires

Ce qui est concerné : les centres communautaires et les centres de services.

Ce qui est permis : peuvent rouvrir s’ils servent à des activités autorisées à la phase 2, et avec restrictions.

Sous quelles conditions :

  • Du personnel doit être présent afin de surveiller l’utilisation du centre et de contrôler le nombre d’usagers.

  • Une seule entrée doit être utilisée.

  • Le nombre maximal de personnes autorisées par site est de 25, sauf si des groupes de 25 personnes peuvent être formés, que des entrées différentes sont prévues pour chaque groupe ou que les heures d’arrivée des groupes sont échelonnées.

  • Les visites sans rendez-vous doivent être découragées.

  • Les personnes présentant des symptômes graves de la maladie sont encouragées à attendre avant de revenir dans ces établissements. Les activités destinées aux groupes jugés à risque ne sont pas conseillées.


Entreprises de service personnel

Ce qui est concerné : les salons de manucure et de pédicure, les salons de tatouage et de bronzage, les salons d’esthétique, de cosmétologie et d’épilation par électrolyse.

06C9C366-5343-4CBF-9275-ECBDABEB2613

Les salons de tatouage peuvent recommencer à recevoir des clients (archives).

Photo : Radio-Canada / Camille Bourdeau

Ce qui est permis : réouverture.

Sous quelles conditions :

  • L’occupation des lieux doit être limitée à 50 % de leur capacité normale ou à une personne par 10 mètres carrés.

  • Les clients doivent être informés qu’ils ne sont pas autorisés à recevoir des services s’ils présentent des symptômes de la maladie. Ils doivent être contrôlés à leur arrivée et dirigés, le cas échéant, vers la ligne Info Santé.

  • Les heures de rendez-vous doivent être échelonnées.

  • Les clients ne peuvent pas être accompagnés.

  • Seules les personnes ayant fixé un rendez-vous peuvent obtenir un service.

  • Les clients doivent se nettoyer les mains en entrant et en sortant de l’établissement.

  • Les membres du personnel et les clients peuvent porter un masque non médical, des gants et un tablier.

  • Les membres du personnel doivent se laver les mains après chaque client, après avoir nettoyé leur lieu de travail et leurs instruments, après être allés aux toilettes, avant de préparer de la nourriture ou de manger, et avant de quitter le travail.

  • Dans le cas des soins portés au visage et pour lesquels le client ne peut porter de couvre-visage, les employés devraient porter un masque médical (masque chirurgical ou masque N-95) adéquatement ajusté. Trouver une disposition où le client et l’employé ne se font pas face peut aussi être envisagé.

  • Le matériel qui ne peut être désinfecté après chaque client ne devrait pas être utilisé.

  • Les présentoirs de magazines et de jouets doivent être retirés et les aires de jeu des salles d’attente, fermées.

  • Les casse-croûte sur place, les machines à café et comptoirs de confiseries ne doivent pas être utilisés.


Débits de boisson

Ce qui est concerné : bars, microbrasseries et distilleries

verre à cocktail sur un bar.

Les bars et microbrasseries peuvent rouvrir leurs portes au Manitoba le 1er juin sous certaines conditions.

Photo : Radio-Canada / Emilio Avalos

Ce qui est permis : peuvent fonctionner, mais l’occupation des lieux, à l’intérieur comme à l’extérieur, doit être limitée à 50 % de la capacité normale.

Sous quelles conditions :

  • Les clients doivent être assis à une table.

  • Une distance d’au moins 2 mètres doit être maintenue entre les tables.

  • Les pistes de danse, les tables de billard, les jeux de fléchettes et les appareils de loterie vidéo doivent demeurer fermés.


Production cinématographique

Une équipe qui prend part à un tournage.

L'industrie du cinéma au Manitoba peut recommencer à tourner.

Photo : Radio-Canada

Ce qui est concerné : les tournages et autres activités liées à la production cinématographique.

Ce qui est permis : reprise.

Sous quelles conditions :

  • les productions doivent respecter toutes les restrictions de déplacement provinciales et fédérales.

  • verre à cocktail sur un bar.

    Les bars et microbrasseries peuvent rouvrir leurs portes au Manitoba le 1er juin sous certaines conditions.

    Photo : Radio-Canada / Emilio Avalos

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Politique provinciale