•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Senneterre dégage un surplus de 219 000 $ en 2019

Un homme en polo bleu pose devant un bâtiment jaune abritant une papeterie.

Le maire de Senneterre, Jean-Maurice Matte (archives)

Photo : Radio-Canada / Émélie Rivard-Boudreau

Même si elle a investi davantage au cours des deux dernières années en lien avec les fêtes de son 100e anniversaire, la Ville de Senneterre garde une bonne santé financière, aux yeux du maire Jean-Maurice Matte.

Le Rapport financier dévoilé lundi soir fait état d’un surplus de 219 350 $ pour l’année 2019, une performance qui s’explique notamment par des remboursements d’assurances plus importants que prévu et un remboursement du gouvernement dû aux inondations printanières.

Cependant, la dette de Senneterre a bondi de 896 984 $ au cours des deux dernières années pour atteindre 5,9 millions de dollars. Le maire Matte n’est pas inquiet de cet état de fait.

Malgré tous les projets que nous avons réalisés, notre dette demeure sous les 6 millions de dollars avec un remboursement autour de 16% de notre budget, note-t-il. Ce sont des investissements pour l’avenir dans nos infrastructures et il est normal d’étaler le paiement de ces travaux sur plusieurs générations. Il y a des années où on en fait plus, d’autres moins. Ce n’est pas inquiétant et notre santé financière est excellente.

Pour 2020, le principal projet d’infrastructure est la construction d’une piscine annexée à l’école secondaire La Concorde, en collaboration avec ses municipalités voisines et la Commission scolaire de l’Or-et-des-Bois.

On s’attend aussi à de bonnes nouvelles des gouvernements fédéral et provincial pour des projets d’infrastructures et d’égouts sur certains tronçons de rue, en plus d’investir dans notre bibliothèque, conclut Jean-Maurice Matte.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Abitibi–Témiscamingue

Politique municipale