•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Possible éclosion de COVID-19 à l’hôpital de Thunder Bay

Enseigne du centre régional des sciences de la santé de Thunder Bay.

Un médecin remplaçant a été déclaré positif.

Photo : Radio-Canada / Caroline Bourdua

Radio-Canada

Le Centre régional des sciences de la santé de Thunder Bay (CRSSTB) enquête sur une possible éclosion de COVID-19 après qu’un médecin remplaçant travaillant à l’hôpital eut reçu un diagnostic positif à la maladie.

Le Dr Stewart Kennedy, qui dirige la réponse de l’hôpital au COVID-19, a déclaré que le médecin a été déclaré positif dimanche soir, après avoir présenté des symptômes de la COVID-19 en matinée.

Il a travaillé dans plusieurs secteurs de l’hôpital, y compris l’unité de soins intensifs, entre le 25 et le 30 mai. Il est maintenant en isolement chez lui.

Le Dr Stewart Kennedy donne un point de presse

Le Dr Stewart Kennedy entouré des membres de l'équipe de gestion des crises du Centre régional des sciences de la santé de Thunder Bay. (archive)

Photo : CBC

Le médecin s'est déplacé à Thunder Bay depuis l’extérieur du Nord-Ouest de l’Ontario, mais il s’est isolé pendant deux semaines avant de commencer à travailler au CRSSTB le 25 mai.

L’hôpital travaille avec le Bureau de santé du district de Thunder Bay sur la recherche des personnes qui ont été en contact avec ce médecin. En tout, plus de 100 personnes auraient pu être exposées au virus.

Nous sommes profondément troublés par cet incident, et il aura un grand impact sur les soins aux patients dans notre région, a déclaré le Dr Kennedy.

Il a toutefois déclaré que le risque qu’une personne ait été contaminée est faible et qu’il ne s’attend pas à ce que de nouveaux cas surviennent en raison de cet incident.

Néanmoins, l’hôpital annule toutes les procédures et opérations non essentielles et limite les visites.

Nécessité de faire venir des médecins remplaçants

Le Dr Greg Gamble, qui dirige le service de contrôle des infections à l’hôpital, souligne qu’il est devenu nécessaire de faire venir des médecins de l’extérieur de la région, car les médecins de Thunder Bay étaient épuisés par la pandémie.

Après trois mois de travail continu, où les médecins travaillent deux ou trois fois plus que ce à quoi ils sont habitués, ce n’est pas viable.

Dr Greg Gamble

Nous sommes encore à un point où nous sommes dépendants des médecins suppléants. Il s’agit de domaines hautement spécialisés où nous ne pouvons pas utiliser des médecins qui ne sont pas formés adéquatement, explique-t-il.

Tous les médecins externes sont soumis à un dépistage des symptômes de la COVID-19 et doivent porter un masque et des gants lors des interactions avec les patients.

Il est certainement difficile de respecter cette règle dans 100 % des cas, donc il y a certainement eu, en quelque sorte, une rupture du protocole de temps en temps pendant de courtes périodes, admet le Dr Kennedy.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario
Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nord de l'Ontario

Établissement de santé