•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Inondations : évacuations de résidents près d’Inuvik aux T. N.-O.

Vue aérienne d'un chalet entouré d'eau.

La crue rapide des eaux a forcé l'évacuation par hélicoptère de certains résidents de chalets près de la ville d'Inuvik.

Photo : Connor Gould

Radio-Canada

Des niveaux d’eau sans précédent sur le fleuve Mackenzie ont forcé l’évacuation de plusieurs riverains dont les chalets sont situés en bordure du fleuve près de la municipalité d’Inuvik.

Dianne Koe et son conjoint ont dû être transportés par hélicoptère samedi en raison de la crue des eaux. 

La résidente affirme avoir remarqué il y a une semaine une augmentation importante du niveau de l’eau, une situation qui, en soi, n'est pas unique à ce moment-ci de l'année. « Nous avons déjà vu un haut niveau d’eau, mais jamais aussi haut. »

Les photos prises de son chalet dimanche l’ont laissée sans voix.

C’est un choc. [...] L'eau a traversé la berge.

Dianne Koe, évacuée

Niveaux historiques

Le chercheur auprès de Ressources naturelles Canada Dustin Whalen affirme n’avoir jamais rien vu de tel. « À Inuvik, ce sont les niveaux d’eau les plus élevés que nous avons observés. »

Vue aérienne au-dessus du fleuve avec la ville sur la rive.

Le niveau de l'eau du fleuve Mackenzie est le plus élevé jamais enregistré depuis le début des registres il y a 17 ans.

Photo : Connor Gould

Le spécialiste croit toutefois que la situation devrait désormais se résorber.

« [Les niveaux] semblent s’être stabilisés à l’instant et je m’attends à les voir commencer à descendre très bientôt. »

Le niveau le plus élevé enregistré jusqu'ici était de 16,35 mètres en 2006 alors que le niveau de l'eau en date du 1er juin est de 16,5 mètres.

Une situation annuelle

La rampe municipale de mise à l’eau est complètement submergée ainsi que certaines routes, entre autres, vers le secteur industriel de la ville arctique.

Grant Hood, cadre administratif à la municipalité, souligne que les inondations touchent principalement des secteurs à l’extérieur des limites de la ville, mais que les autorités surveillent la situation de près.

Il s’agit d’un événement qui survient tous les ans. C’est tout ce qu’on peut faire.

Grant Hood, cadre administratif de la municipalité d'Inuvik

Le trafic routier est présentement interrompu vers la localité située à 200 km au nord du cercle arctique en attendant la reprise du service saisonnier de traversier.

Avec les informations de Mackenzie Scott et Wanda McLeod

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Grand-Nord

Incidents et catastrophes naturelles