•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

400 millions en culture : des réactions contrastées au sein du milieu des arts

Yannick Nézet-Séguin

Photo : Les films Jad / Francois Goupil

Angie Landry
Fanny Bourel

Assorti d’une enveloppe de 400 millions de dollars, le plan de relance culturel annoncé lundi par la ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy, a suscité des réactions partagées au sein du milieu des arts. Si certaines personnes considèrent ces mesures comme « une bouffée d'oxygène », d'autres y voient « un show de boucane ».

Aujourd'hui, je sens que c'est une pression qu'on enlève dans le milieu de la culture, a déclaré Sophie Prégent, la présidente de l'Union des artistes (UDA), qui était présente à la Place des Arts, où se déroulait la conférence de presse.

Sophie Prégent est attentive au micro d'ICI Première.

La présidente de l'UDA, Sophie Prégent.

Photo : Radio-Canada / Olivier Lalande

Une reprise dès cet été

Également assis dans la salle, le maestro Yannick Nézet-Séguin s’est réjoui à l’idée de pouvoir faire travailler ses musiciens et musiciennes plus tôt qu’il ne le pensait. Disons que je m'orientais [...] vers un été où il n'y aurait rien. Mais là, cet été, vous pouvez avoir accès à de l'argent immédiatement pour qu'il y ait des concerts.

La productrice de télévision Fabienne Larouche est déjà prête pour reprendre le tournage de sa série District 31. Je pense que notre saison de tournage va commencer comme d'habitude. Et là, on a pris la décision tantôt. Le 13 juillet, on commence le tournage de District 31 et on va rouler jusqu'à la deuxième vague.

Une bouffée d’air pour le théâtre

Julie-Anne Richard, directrice générale de l’Association professionnelle des diffuseurs de spectacles (RIDEAU) croit qu’il faut saluer l’effort budgétaire qui vient d’être fait par le gouvernement Legault et par la ministre Roy. Ce sont quand même des sommes importantes, estime-t-elle. L’industrie culturelle est vaste, alors il va falloir voir combien d’argent sera [alloué] au CALQ, à la SODEC, etc.

Ces programmes [d’aide financière] vont se répartir [un peu partout], mais ça donne une réelle bouffée d’oxygène.

Julie-Anne Richard

L’annonce de la ministre Nathalie Roy étant récente, Julie-Anne Richard affirme qu’il faudra miser sur la collaboration entre les divers secteurs de l’industrie pour proposer au public québécois une relance culturelle à la hauteur des attentes.

Mme Richard croit que les 50,9 millions de dollars débloqués pour soutenir l’innovation et la création serviront entre autres aux projets numériques collaboratifs. [Un] diffuseur [pourrait] s’allier à des projets de diffusion numérique, ou de captation et, à ce moment, travailler avec le secteur des arts vivants et des arts de la scène.

Quant à Sylvain Bélanger, codirecteur général du Centre du Théâtre d’aujourd’hui, il est satisfait de constater que la culture a eu son point de presse. Cependant, il se demande si les mesures prévues répondront aux besoins du milieu.

Il va falloir faire le test du réel et voir si [ce plan] s’arrime bien avec les besoins spécifiques des arts de la scène.

Sylvain Bélanger

Des déceptions et des critiques

Le plan dévoilé par le gouvernement était très attendu par le milieu des arts vivants,une semaine après l’envoi d’une lettre signée par des centaines d’artistes à Mme Roy. Les signataires y dénonçaient le fait que la culture n’était pas suffisamment prise au sérieux par le gouvernement.

Le metteur en scène Serge Denoncourt, qui fait partie des personnes ayant signé cette lettre, est déçu par les annonces du gouvernement.

C’est formidable pour les gens de l’audiovisuel, du cinéma et des plateformes numériques, mais ceux des arts vivants ont été complètement oubliés. C’est un show de boucane.

Serge Denoncourt

L'homme de théâtre a le sentiment que la ministre Nathalie Roy n'a pas entendu le secteur des arts vivants. J'ai l'impression qu'elle ne comprend pas de quoi est fait notre métier. C’est comme si la lettre envoyée la semaine dernière était restée lettre morte. La ministre ne nous a jamais rappelés [à la suite de cette lettre].

Il regrette que la ministre ait parlé de financer la captation de pièces de théâtre alors que le milieu du théâtre a répété plusieurs fois que les captations ne représentaient pas une solution miracle à la crise actuelle.

Je refuse de prendre les sous du contribuable pour faire des captations, qui coûteraient ridiculement cher. Et le théâtre est fait pour être vu en direct. Je sais diriger des comédiens sur une scène, mais pas devant des caméras, c’est un métier différent.

De son côté, Lorraine Pintal, directrice artistique du Théâtre du Nouveau Monde, craint que ce plan soit insuffisant.

Je crois que c'est une vraie volonté d'aider le milieu culturel, mais il manque des pièces au puzzle.

Lorraine Pintal

Le plan du gouvernement prévoit une relance par l’intermédiaire du financement des projets des créateurs et créatrices. Toutefois, certaines voix se sont élevées pour dénoncer le fait que l’aide est davantage accordée à des organisations culturelles, au détriment des artisans et des interprètes, comme l’a écrit la comédienne et metteuse en scène Louise Latraverse sur Twitter.

Ce n'est pas vrai qu'un jeune acteur va pouvoir déposer un projet, explique Serge Denoncourt.

De l’argent, mais peu de dates

Jusqu'ici, la ministre Roy avait donné le feu vert aux visites dans les musées et aux services de prêt dans les bibliothèques, mais sous certaines conditions sanitaires strictes. Idem pour les studios d'enregistrement, ainsi que les services de captation de spectacles et les ciné-parcs.

Aucun calendrier n'avait toutefois été proposé pour la reprise des spectacles en salle, que ce soit pour le théâtre, la danse ou d'autres disciplines. Pas de précisions, non plus, sur l'éventuelle réouverture des cinémas. Cette incertitude avait fait réagir, à la fin du mois dernier, lors de la conférence de presse de la ministre.

Avec les informations de Louis-Philippe Ouimet et de Catherine Richer

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Télé

Arts