•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : les manifestants à Vancouver invités à surveiller leur état de santé

La médecin hygiéniste en chef de la Colombie-Britannique, Bonnie Henry, lors d'un point de presse.

La médecin hygiéniste en chef de la Colombie-Britannique, Bonnie Henry.

Photo : Radio-Canada / Mike McArthur

Après que des milliers de personnes se sont réunies dimanche à Vancouver pour manifester contre la violence policière, les autorités de la santé demandent aux Britanno-Colombiens de demeurer vigilants et de continuer à respecter la distanciation physique, car le virus responsable de la COVID-19 circule toujours.

Lors du point de presse sur la COVID-19, lundi, la médecin hygiéniste en chef de la Colombie-Britannique, la Dre Bonnie Henry, s’est dite ravie de voir que la manifestation s’est déroulée dans le calme. Elle a souligné qu’elle croyait profondément « en l’importance de soutenir les valeurs d’inclusion, de tolérance et de respect ».

Si elle dit avoir remarqué que beaucoup de manifestants portaient un masque lors du rassemblement à Vancouver, la Dre Henry souligne que l’éloignement physique, lui, n’a pas été respecté.

« Manifester est notre droit, mais nous ne pouvons pas oublier que nous sommes toujours en pleine pandémie qui affecte nos communautés et nos êtres chers. »

Elle réitère l’importance de garder une distance physique sécuritaire avec autrui.

La Dre Henry invite les manifestants à surveiller leur état de santé dans les prochains jours. Si certains présentent des symptômes de la COVID-19, ils doivent s’auto-isoler, se faire tester et ne pas contribuer à la propagation du virus afin de protéger les aînés et les autres Britanno-Colombiens vulnérables, a-t-elle rappelé.

Nous ne sommes pas sortis du bois. Le virus circule toujours particulièrement dans la région du Lower Mainland.

Dre Bonnie Henry, médecin hygiéniste en chef de la Colombie-Britannique

« La distanciation physique sauve des vies », dit le ministre

Le ministre de la Santé, Adrian Dix, a aussi voulu décourager les manifestants de se réunir. 

« Les rassemblements mettent les gens à risque », a déclaré le ministre qui demande à la population de trouver de nouvelles façons de manifester leur soutien envers une cause.

Nous demandons aux gens de faire de la distanciation physique leur plus proche compagnon.

Adrian Dix, ministre de la Santé

Les groupes de plus de 50 personnes toujours interdits

Les autorités affirment qu’il y a une possibilité de propagation de la maladie à la suite de la manifestation de dimanche. La période d’incubation, rappelle la médecin hygiéniste en chef, est en moyenne de 5 à 7 jours, et peut aller jusqu’à 14 jours.

La Dre Henry a d’ailleurs souligné qu’il n’y aura pas de changement jusqu’à nouvel ordre sur la taille des rassemblements permis dans la province. En Colombie-Britannique, les groupes de plus de 50 personnes sont interdits par ordre de la santé publique.

Je ne peux pas empêcher les gens de se réunir, mais je peux fournir des conseils pour que les gens n’aillent pas dans les grands rassemblements

Dre Bonnie Henry, médecin hygiéniste en chef de la Colombie-Britannique

Elle se réjouit également que le plan de redémarrage de la province se déroule bien. « Ça va comme je l’avais espéré : lentement et prudemment », a-t-elle commenté.

Elle s’attend à peu de nouveaux cas cette semaine.

24 nouveaux cas de COVID-19

Selon le dernier bilan présenté lundi, les autorités de la santé de la Colombie-Britannique recensent 24 nouveaux cas de COVID-19 dans la province de samedi à lundi. Une personne vivant dans un centre de soins de longue durée dans la région du Fraser est décédée durant la même période.

Au total, 2597 personnes ont été infectées par le coronavirus depuis le début de la pandémie. À l’heure actuelle, 32 personnes sont hospitalisées et 5 personnes requièrent des soins intensifs.

Le dernier bilan dévoilé lundi :

  • 2597 cas de COVID-19 dans la province depuis le début de la pandémie;
  • 165 personnes mortes des suites de la maladie;
  • 224 cas actifs;
  • 32 personnes hospitalisées, dont 5 aux soins intensifs.

Il y a toujours 224 cas actifs dans la province, et 2207 cas déclarés positifs sont rétablis, soit 85 % des cas dans la province, a annoncé la médecin hygiéniste en chef de la Colombie-Britannique.

Nombre de cas par régie de santé :

Vancouver Coastal : 904
Fraser : 1307
Île de Vancouver : 127
Intérieur : 195
Nord : 64

L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Santé publique