•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le masque en tissu obligatoire dans les véhicules d'OC Transpo à compter du 15 juin

Ottawa deviendra la première ville au Canada à rendre obligatoire le port du masque pour les passagers et le personnel de son réseau de transport en commun.

Un homme assis dans un autobus porte un masque.

Un usager porte un masque dans un autobus d'OC Transpo.

Photo : Radio-Canada / Francis Ferland

C'est maintenant officiel. Le port d'un masque en tissu ou d'un couvre-visage équivalent sera obligatoire dans les stations et à bord des autobus, trains et autres véhicules d'OC Transpo à compter du lundi 15 juin.

Les membres de la Commission du transport en commun ont voté en faveur de cette mesure, lundi, à l'issue d'une réunion extraordinaire. Seul le commissaire Michael Olsen a voté contre.

La médecin-chef de Santé publique Ottawa (SPO), la Dre Vera Etches, est aussi en faveur du port du masque dans les transports en commun. Malgré une diminution très lente du nombre de personnes hospitalisées, le virus circule toujours, on ne sait pas précisément où, on essaie de l'éliminer, a-t-elle avancé lors de la réunion.

Les mesures [pour limiter la propagation du virus] font donc sens et quand on ne peut pas respecter la distance de deux mètres, pendant six semaines, je recommande de porter un masque pour protéger les autres.

Dre Vera Etches, médecin-chef de Santé publique Ottawa

Afin de faire connaître cette nouvelle règle à ses usagers, OC Transpo mènera une campagne de sensibilisation sur toutes les plateformes. Le transporteur public a notamment publié sur son site Internet une liste des mesures sanitaires mises en place sur son réseau (Nouvelle fenêtre).

De façon plus générale, s'ils sont malades, les usagers doivent aussi s’abstenir d’utiliser le transport en commun. La même consigne s'applique à ceux qui ont eu des contacts avec un cas confirmé ou présumé de COVID-19 ou [qui] ont récemment fait un voyage à l’étranger.

D'autres mesures en vigueur dès le 15 juin :

  • Les usagers monteront à nouveau dans les autobus par la porte située à l’avant
  • Des cloisons entourant l’espace du chauffeur seront installées dans tous les autobus
  • Des distributeurs de désinfectant pour les mains seront installés dans toutes les stations du train léger et dans la plupart des stations du Transitway
  • Les chauffeurs de Para Transpo continueront de porter des masques chirurgicaux et des visières

Un risque de stigmatisation, selon un commissaire

Contrairement à ses collègues de la Commission du transport en commun, le commissaire Michael Olsen estime que le port du masque devrait se faire sur une base volontaire.

Il a fait remarquer que ni Montréal ni Toronto ne rendent le port du masque obligatoire dans les transports en commun, alors que le taux de transmission de la COVID-19 y est plus élevé. De plus, de l'autre côté de la rivière des Outaouais, la Société de transport de l'Outaouais (STO) recommande fortement le port du masque, sans en rendre son usage obligatoire.

M. Olsen s'est aussi dit inquiet quant aux réactions potentielles des usagers envers les personnes qui ne pourront pas porter de masque. Il existe en effet quelques exemptions à cette nouvelle règle.

Les jeunes enfants et les personnes ayant un handicap ou un problème médical qui les empêche de porter un masque ne seront pas tenus de le faire. Le masque peut également être problématique, voire dangereux pour certaines personnes, comme celles qui souffrent d'autisme ou d'asthme.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

OC Transpo achète des milliers de masques

Le transporteur public ottavien a commandé 200 000 masques pour qu'ils soient distribués aux usagers les plus vulnérables. Mais, on s'attend à ce que les clients apportent leur masque, a précisé le conseiller municipal du quartier Alta Vista et vice-président de la Commission du transport en commun, Jean Cloutier.

M. Cloutier a rappelé l'importance du transport en commun pour la relance économique de la ville. Ce ne sera pas toujours possible de respecter la distanciation physique. Donc, le port du masque réduit le risque de transmettre le virus à d'autres, a-t-il affirmé.

Le message que j'adresse au public aujourd'hui, c'est que nous ne pouvons pas faire respecter la distanciation physique dans les transports en commun, parce que nous n'avons pas six fois le nombre de véhicules et trois fois le nombre d'autobus, a pour sa part expliqué le directeur général d'OC Transpo, John Manconi.

Le masque pour moi, c'est un signe de respect qui montre que vous vous souciez de vous, des autres, de la communauté et du contrôle de la pandémie.

John Manconi, directeur général d'OC Transpo

La sécurité pourrait être renforcée pour s'assurer que cette nouvelle règle est respectée. Néanmoins, les chauffeurs d'OC Transpo n'empêcheront pas les passagers sans masque de monter à bord des autobus ou du train léger. Nous n'aurons pas une police des masques, a assuré M. Manconi.

Et même si des amendes pourraient être données, ce n'est pas le scénario privilégié. Une formation à la désescalade — pour désamorcer des situations conflictuelles — est prévue pour les chauffeurs. Ils seront aussi formés pour reconnaître les personnes qui ne peuvent pas porter de masques.

Au total, six chauffeurs et quatre autres membres du personnel d'OC Transpo ont reçu un résultat positif au test de dépistage de la COVID-19, selon John Manconi. Ils sont désormais tous rétablis.

Pour le moment, le personnel d'OC Transpo n'a pas l'obligation de se faire tester régulièrement. Nous n'en sommes pas là, a assuré M. Manconi.

La pandémie de COVID-19 fait perdre actuellement 3,5 millions de dollars de revenu par semaine à OC Transpo. Le transporteur public a d'ailleurs réduit son service en marge de la crise.

Changements de service d'OC Transpo :

  • Jusqu’au 27 juin, OC Transpo continuera d’offrir le service actuel modifié, qui correspond à environ 60 % du service habituel en semaine.
  • OC Transpo passera à l’horaire d’été le dimanche 28 juin.
  • OC Transpo passera à l’horaire d’automne le dimanche 30 août.

Avec les informations de Gilles Taillon

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Transport en commun