•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec annonce la construction d’une maison des aînés à Longueuil

Une maquette de la cour intérieure d'une future maison des aînés.

Une représentation artistique publiée par le ministère de la Santé et des Services sociaux plus tôt cette année montrant la cour d'une future maison des aînés.

Photo : MSSS

Le nouvel établissement de soins de longue durée de 72 places sera construit sur le terrain de l’Hôpital Pierre-Boucher dans le cadre des efforts du gouvernement pour revitaliser les CHSLD, ont annoncé la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, et son collègue délégué à la Santé et aux Services sociaux, Lionel Carmant.

L'établissement, qui sera sous la responsabilité du Centre intégré de santé et de services sociaux (CIUSSS) de la Montérégie-Est, n’accueillera pas que des personnes âgées.

Quarante-huit places leur seront réservées dans la nouvelle maison, qui accueillera aussi 24 adultes qui ont des besoins spécifiques.

Le nouvel immeuble sera construit entre le centre d’hébergement et le centre de la petite enfance qui se trouvent tout près de l’hôpital. La construction doit commencer au printemps prochain.

Le coût total du projet n’a pas été révélé, mais si on calcule tous les équipements et les mesures supplémentaires reliées à la prévention des infections, le coût revient à environ 600 000 $ par chambre, selon Marguerite Blais.

Milieu de vie plus humain et adapté

Ce CHSLD nouveau genre promet aux personnes qui y résideront un milieu de vie à dimension humaine, constitué de six unités climatisées de 12 places chacune, et comportant des chambres individuelles avec toilette et douche adaptée pour chaque résident, promet la ministre Blais.

Un appartement sera aussi prévu pour les proches aidants qui devront passer la nuit sur place.

Ce nouveau concept d’habitation et de soins de longue durée doit se rapprocher davantage d’un domicile que des grands bâtiments impersonnels auxquels les Québécois sont habitués.

Nous voulons toutes et tous que les aînés et les adultes ayant des besoins spécifiques de notre communauté aient accès à des milieux de vie de qualité, affirme Lionel Carmant. Nous souhaitons que ces milieux favorisent leur épanouissement, dans le respect de leur besoin d'intimité et de sécurité, et qu'ils contribuent ainsi à leur mieux-être physique et psychosocial.

Conçu pour réduire les risques d'infection

Bien entendu, le nouveau bâtiment sera conçu de façon à faciliter la mise en place de mesures de prévention et de contrôle des infections en cas d’éclosion de maladies parmi le personnel et/ou la clientèle de l’établissement. Rappelons que la majorité des 4661 personnes décédées de la COVID-19 au Québec depuis le début de la pandémie étaient hébergées dans des CHSLD ou des foyers de soins de longue durée.

Avec la nouvelle réalité dans laquelle on vit, on ne peut plus travailler dans des couloirs étroits et faire en sorte qu’il y ait deux à trois personnes par chambre.

Marguerite Blais, ministre responsable des Aînés et des Proches aidants

Le nouveau concept de maison des aînés doit également fournir un meilleur environnement de travail au personnel des établissements, ce qui contribuera à retenir les employés que les conditions de travail difficiles et les salaires peu élevés incitent à se tourner vers d’autres professions.

Considérant la crise qui frappe les CHSLD de la province, où plus de 1300 militaires ont dû être déployés ces derniers mois pour épauler le personnel débordé par la pandémie et la pénurie de main-d’œuvre, Québec a devancé l’injection de 309 millions de dollars prévus dans le Plan québécois des infrastructures 2020-2030 pour accélérer l’implantation des maisons des aînés.

Québec compte par ailleurs consacrer 2,6 milliards de dollars à la transformation et la modernisation des ressources d’hébergement en soins de longue durée de façon à offrir, d’ici deux ans, 2600 nouvelles places en maisons des aînés.

Ce à quoi s’ajouteront 2500 places dans des établissements existants rénovés ou reconstruits.

Marguerite Blais a rappelé que son gouvernement travaille aussi activement à renforcer le maintien à domicile des aînés.

Cette année, c’est [une somme de] 380 millions qui est consacrée uniquement pour le maintien à domicile, et on veut en faire un phare très important, si on veut être en mesure d’offrir un continuum de services.

Québec a déjà annoncé la construction d’une quinzaine de maisons des aînés sur les 40 prévues à ce jour.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !