•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de 1100 interventions chirurgicales reportées à l'Î.-P.-É. en raison de la pandémie

Un chirurgien prend un instrument dans sa main.

Les interventions chirurgicales ont repris depuis quelques jours dans les principaux hôpitaux de l'Île-du-Prince-Édouard.

Photo : iStock

François Pierre Dufault

Les autorités de la santé à l'Île-du-Prince-Édouard estiment qu'elles ont dû reporter environ 1120 opérations chirurgicales non urgentes depuis la mi-mars en raison de la pandémie de la COVID-19.

Ces actes médicaux, qui incluent près de 500 opérations aux yeux et plus de 250 interventions orthopédiques, ont été mises en veilleuse pendant un peu plus de deux mois alors que des ressources médicales étaient redéployées pour faire face à la crise de santé publique.

Aucune hospitalisation n'a été jusqu'ici nécessaire à l'Île-du-Prince-Édouard en raison de la COVID-19.

Le ministre de la Santé et du Mieux-être, James Aylward, affirme que les interventions chirurgicales ont repris depuis quelques jours dans les principaux hôpitaux de la province. Il dit toutefois ignorer le temps qu'il faudra pour rattraper le retard accumulé.

Je suis alarmé par ce nombre. Mais vous savez quoi? Je suis sûr que si nous regardons où se trouvent les autres provinces par rapport à nous, elles sont dans une situation bien pire que la nôtre.

James Aylward, ministre de la Santé et du Mieux-être de l'Île-du-Prince-Édouard

En guise de comparaison, à Terre-Neuve-et-Labrador, une province dont la population est trois fois plus grande que celle de l'Île-du-Prince-Édouard, les autorités de la santé ont indiqué, début mai, qu’environ 6000 actes médicaux non urgents avaient dû être reportés depuis le début de la pandémie.

Le député libéral insulaire Robert Henderson s'inquiète quant à lui de l'absence d'un plan clair pour rattraper le retard accumulé. Il y a toujours plus [de chirurgies] qui sont nécessaires, signale cet ancien ministre de la Santé et du Mieux-être dans le gouvernement de Wade MacLauchlan.

Le ministre James Aylward affirme que son équipe envisage d'étendre les heures d'ouverture des salles d'opération, avec la possibilité d'effectuer des opérations le soir et la fin de semaine. Ce n'est un secret pour personne que la COVID-19 a créé de nombreux problèmes ici, à l'Île-du-Prince-Édouard. Nous avons dû réagir à une pandémie, insiste-t-il.

Avec des renseignements de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Île-du-Prince-Édouard

Santé