•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un enseignant de maternelle s'inquiète de l'éloignement physique chez les enfants

Un enfant joue avec des blocs.

En raison des nouvelles normes sanitaires, les enfants ne peuvent plus partager leurs jouets.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L'enseignant à la maternelle à l'école Alfred-Desrochers, Marc-André Paquette, ne cache pas son inquiétude de voir ses petits élèves de cinq ans chacun dans leur bulle.

Depuis la rentrée le 11 mai, plusieurs gestes relationnels que l'enseignant avait appris aux élèves ne peuvent plus être mis en application en raison des nouvelles normes sanitaires.

Les gestes relationnels sont extrêmement importants entre les enfants pour qu'ils se sentent bien dans une classe, rappelle l'enseignant.

Que ce soit de consoler un ami qui pleure ou d'apprendre à collaborer ou à partager ses jouets, tous ces gestes ne font maintenant plus partie du quotidien de ces enfants d'âge préscolaire.

C'est ce qui inquiète l'enseignant qui rappelle qu'à cet âge, l'apprentissage des enfants est davantage affectif.

Les petits on vraiment besoin de ces gestes-là pour prendre confiance en eux, pour être disponibles pour les apprentissages, pour se sentir bien, mais les enfants plus vieux ont aussi besoin de ces relations pour construire leur personnalité.

Marc-André Paquette, enseignant de maternelle

Marc-André Paquette a bon espoir qu'à court terme les enfants s'en sortiront sans trop de séquelles.

Des conséquences à plus long terme

Il s'inquiète toutefois pour la rentrée d'automne. Si les mesures de distances physiques sont encore en vigueur, il pourrait être difficile pour les nouveaux enfants et les nouveaux enseignants de tisser des liens sans avoir le droit de s'approcher les uns des autres.

Je crains pour les adultes qu'on est en train de former.

Marc-André Paquette, enseignant de maternelle

On est en train de les outiller pour qu'ils puissent résoudre leurs conflits, aller vers les autres, oser et s'affirmer, explique Marc-André Paquette.

Ces compétences, rappelle-t-il, sont essentielles pour évoluer dans son parcours scolaire et dans la vie également.

À lire aussi : École : Québec étudie un relâchement de la distanciation pour septembre

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Éducation