•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La bicyclette à la conquête de la Ville Reine

Des roues de bicyclette devant la boutique Sampson's Sporting Life.

Le vélo gagne en popularité pendant la pandémie, constate Bike Regina.

Photo : Radio-Canada / Darren Bernhardt

L'organisme à but non lucratif Bike Regina constate un regain d'intérêt pour le vélo ces dernières semaines. Il s'agit, selon lui, d'un moyen de faire du sport, mais aussi de prendre soin de sa santé mentale en temps de pandémie.

Angèle Poirier, membre de Bike Regina, dit voir beaucoup de parents se balader avec leurs enfants depuis l'arrivée des beaux jours. Auparavant, les cyclistes qu’elle croisait étaient surtout des personnes seules faisant des trajets utilitaires. Avec la pandémie je pense que [la bicyclette] est une invention qu'on est en train de redécouvrir, se réjouit la Fransaskoise.

Le vélo rencontre tant de succès, car il permet de se dépenser tout en respectant la distanciation sociale, estime-t-elle avant d’en vanter les bienfaits pour la santé mentale.

Je pense que ça donne une perception de liberté : oui je suis confiné chez moi, mais je peux quand même sortir.

Angèle Poirier, membre de Bike Regina

Bike Regina invite tous les usagers à respecter les règles de la circulation pour coexister en sécurité. L’organisme espère que l’augmentation du nombre de cyclistes donnera plus de poids aux amateurs de la bicyclette pour faire entendre leur cause auprès du conseil municipal.

J'espère que les gens trouveront que le vélo, ça fait tellement de bien qu'ils ne voudront pas le lâcher après que la province a rouvert.

Angèle Poirier, membre de Bike Regina

Angèle Poirier encourage aussi les cyclistes à prendre soin de leur monture eux-mêmes.

Une femme assise au sol tient une roue de vélo et sourit à l'objectif. Un vélo est sur un support derrière elle.

Angèle Poirier répare et entretient elle-même son vélo.

Photo : soumis par Angèle Poirier

N’ayez pas peur d’essayer d’entretenir et de préparer votre vélo vous-même pour la saison, explique-t-elle. vous êtes capable! Elle ajoute qu’il y a de nombreuses ressources sur Internet et que les outils sont faciles à trouver, et à des prix abordables.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Cyclisme sur route