•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Qu'est-ce qui rouvre aujourd'hui en Outaouais?

Un coiffeur coupe les cheveux d'une cliente.

En plus de porter tout l'équipement de protection nécessaire, les coiffeurs devront désinfecter les outils systématiquement et changer certains équipements entre chaque client.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Lundi marque une nouvelle étape importante dans le déconfinement de l’économie des régions du Québec. Du tourisme aux soins corporels et esthétiques en passant par les centres commerciaux, voici ce qui rouvrira à compter du 1er juin en Outaouais.

Les centres de soins qui pourront rouvrir lundi :

  • Physiothérapie
  • Acupuncture
  • Massothérapie
  • Cabinets de dentistes

J'ai hâte de reprendre, de retourner travailler, admet le physiothérapeute gatinois Richard Turgeon. Après 11 semaines de fermeture, il s'apprête enfin à retrouver ses clients en personne ce lundi. Mais les retrouvailles devront évidemment se faire avec de nouvelles modalités.

Richard Turgeon en entrevue au micro de Radio-Canada devant une clinique.

Richard Turgeon devra nettoyer fréquemment ses installations entre deux rendez-vous avec des patients.

Photo : Radio-Canada

J'ai mis une demi-heure entre chaque client pour la première semaine, puis je vais ajuster en fonction de comment je gère ça, mais c'est sûr que ça demande plus de lavage, explique-t-il. J'ai commandé des masques, des sarraus, des serviettes, des draps pour suffire à la demande.

Les services d’esthétique qui pourront rouvrir lundi :

  • Salons de coiffure
  • Barbiers
  • Salons de tatouage
  • Centres d’esthétique
  • Toilettage pour animaux

Les salons de coiffure et les barbiers en dehors du Grand Montréal pourront eux aussi rouvrir leurs portes à compter de lundi. Mais l’arsenal des coiffeurs et coiffeuses sera beaucoup plus costaud qu’avant la crise, souligne Toni Mechaalany.

J'aurai un masque, une longue chemise. Les clients vont devoir patienter dehors avant d'entrer, relate-t-il.

Toni Mechaalany porte une visière de plastique, un masque chirurgical, une combinaison protectrice et des gants de latex.

Toni Mechaalany ne lésine pas avec l'équipement de protection qu'il portera quand il va recommencer à accueillir des clients dans son salon de coiffure.

Photo : Radio-Canada / Hugo Bélanger

Cette nouvelle phase du déconfinement ne manque pas non plus d’attirer l’attention des Ottaviens, car les salons de coiffure de l’Ontario n’ont pas encore eu le feu vert pour rouvrir. On a beaucoup d'appels. On va d'abord servir nos clients réguliers, mais on a aussi beaucoup d'appels de l'Ontario, explique M. Mechaalany.

Les infrastructures touristiques qui pourront rouvrir dès lundi :

  • Terrains de camping privés
  • Établissements de la Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq)
  • Zones d'exploitation contrôlée
  • Pourvoiries
  • Chalets à louer
  • Pourvoiries
  • Auberges et motels

De nombreux secteurs de l’industrie touristique pourront aussi reprendre du service dès lundi. C’est un soulagement, parce qu’on a travaillé énormément pour que ça se produise de notre côté, note le président-directeur général de l'Association des terrains de camping du Québec, Simon Tessier.

La clé du succès, elle repose sur les campeurs, souligne-t-il aussi, même si les propriétaires des différents terrains de camping devront adapter leurs pratiques. Si les gens ne veulent pas collaborer, ils ne resteront pas sur le terrain de camping.

Une pancarte avertit les campeurs qu'ils doivent garder une distance de deux mètres entre eux et laver leurs mains fréquemment.

Les consignes sanitaires sont affichées au Camping Ange-Gardien, en Outaouais.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Poudrier

L'une des formalités entourant la location de chalets ou de logements — qu’ils soient privés ou administrés par la Sépaq — comprend une règle voulant que les lieux soient loués en entier, une cellule familiale à la fois. Il n'est donc pas permis d’organiser un voyage en plein air entre amis ou avec des membres de la famille qui vivent à différentes adresses.

Le gouvernement recommande aussi aux Québécois de rester dans leur région autant que possible pour limiter les risques de propagation de la COVID-19. Les déplacements interrégionaux ne sont toutefois pas interdits.

Avec les informations de Jean-François Poudrier et Fiona Collienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Coronavirus