•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Courageuse et généreuse, Ariel Auger, 9 ans, donne ses cheveux à Leucan

Une jeune fille touche sa tête rasée.

Ariel doit d'adapter à sa nouvelle apparence.

Photo : collaboration Tommy Auger

Décider de renoncer à sa chevelure est souvent difficile, surtout pour une petite fille de 9 ans. C’est le geste qu’a posé la Septilienne Ariel Auger dimanche, jour de son anniversaire.

Coupée par sa mère dans le cadre du Défi Têtes rasées de Leucan, sa belle crinière brune sera transformée en prothèse capillaire. Les 4240 $ que son geste a permis d’amasser seront versés à l'organisme qui vient en aide aux jeunes atteints de cancer.

Ariel Auger et sa maman Sabrina Imbeault

Ariel Auger et sa maman Sabrina Imbeault

Photo : collaboration Tommy Auger

Ariel dit avoir été inspirée par des séries télévisées où des jeunes étaient atteints de cancer et perdaient leurs cheveux. Après de longues discussions avec ses parents, elle s’est lancée dans l’aventure.

En raison du contexte de la pandémie, le défi a été relevé à la maison et diffusé sur les réseaux sociaux. On pouvait voir une petite fille en larmes, mais qui tenait à aller jusqu’au bout.

J'avais très hâte, mais j’avais beaucoup de stress, raconte-t-elle.

Je ne sais pas comment j’ai pu réussir à surmonter cette peur-là. J’ai déjà surmonté de plus gros défis, mais celui-là, je pense que c’était un des plus gros.

Ariel Auger, participante au Défi Têtes rasées

Ariel raconte qu'elle a froid depuis qu’elle n'a plus de cheveux. Mais surtout, je fais des sauts quand je me regarde dans le miroir, ajoute-t-elle.

La couette de cheveux d'Ariel. dans un sac.

Les cheveux d'Ariel serviront à la fabrication de prothèses capillaires pour des enfants atteints de cancer.

Photo : collaboration Tommy Auger

Sa mère, Sabrina Imbeault, a vécu ce moment intensément elle aussi. On a versé une larme, même si on s’était fait à l’idée, dit-elle. Elle est fière de le faire et nous aussi, pour soutenir les parents qui vivent une situation difficile. Nous savons ce que c’est. Le petit frère d’Ariel est lourdement handicapé .

Elle est très sensible à l’importance d’aider les gens. On l’a laissée aller dans ce projet-là.

Sabrina Imbeault, mère d’Ariel
Un chèque indiquant le montant

Ariel a réussi à amasser 4240$.

Photo : collaboration Tommy Auger

Il est toujours possible d’encourager Ariel par le biais du site de Leucan.

Ses parents remercient tous les gens qui ont donné. Leur générosité a grandement stimulé le courage de leur fille, selon eux.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Côte-Nord

Cancer