•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Comptoir extérieur, casse-croûte et boîte repas : les restaurateurs se réinventent

Le reportage d'Audrey Paris

Photo : Radio-Canada / Audrey Paris

Radio-Canada

Sans calendrier de réouverture, les restaurateurs ont besoin de se réinventer pour survivre. Plusieurs ont décidé de se lancer dans le prêt-à-emporter et la livraison dans l'espoir d'être rentables. Certains iront même jusqu'à créer une nouvelle image et un nouveau menu.

Fermé pendant quelques semaines, le restaurant Rioux & Pettigrew, situé sur la rue Saint-Paul, à Québec, a confectionné des boîtes repas pour ses clients. C’était complètement rouvrir un nouveau restaurant, affirme le propriétaire Stéphane Grenon.

C'est un service sans contact, les clients arrivent en voiture, on dépose ça dans leur coffre, explique-t-il.

Avant la pandémie, le restaurateur ne faisait ni la livraison ni les commandes pour emporter. C’était donc tout un défi pour son équipe.

On a dû penser à des choses comme la qualité de notre offre, et comment on assemble ça, et aussi à comment le client rendu chez lui dresse les aliments avant de les manger, c'était un gros défi, souligne-t-il.

Des tables sont placées en enfilade. Au fond, près du comptoir de la cuisine, se tient le propriétaire du restaurant.

Le propriétaire du restaurant Rioux & Pettigrew, situé sur la rue Saint-Paul, à Québec

Photo : Radio-Canada / Audrey Paris

Comptoirs et casse-croûtes

D’ici quelques semaines, le restaurant Rioux & Pettigrew ouvrira également un nouveau casse-croûte : la Roquette.

On va faire atterrir la Roquette, c'est un casse-croûte pignon sur rue. Un menu simple, on va aller à la rencontre des gens, lance-t-il.

Le restaurateur de la rue Saint-Paul espère que son initiative de repas à commander sur place, pour consommer à la maison ou dans le quartier, permettra d'animer le Vieux-Port au cours de l'été.

La devanture du nouveau casse-croûte Roquette. Il y a des bacs à fleur devant le restaurant.

Le casse-croûte Roquette ouvrira ses portes d'ici quelques semaines.

Photo : Radio-Canada / Audrey Paris

De son côté, le nouveau chef propriétaire du Hobbit, David Forbes, a aussi voulu offrir une option aux clients qui se promènent sur la rue Saint-Jean.

On voulait servir les clients qui sont ici, et continuer à se faire connaître. Avant de recommencer à servir, on a fait plusieurs modifications et là nous sommes prêts, souligne-t-il

Le week-end, les passants peuvent s'arrêter et déguster le menu cantine de l'endroit, sans manquer d'espace puisque la rue Saint-Jean est réservée aux piétons.

Des espaces aménagés

Le chef David Forbes voudrait par contre que les visiteurs soient mieux installés. La Ville devrait installer du mobilier, ou que moi je puisse le faire, parce que je trouve que les enfants, les familles, ils s'assoient dans la rue, les vélos passent, ce n’est pas sécuritaire, déplore-t-il.

La Ville de Québec a déjà laissé entendre qu'elle permettrait des terrasses plus grandes cet été pour respecter la distanciation physique, mais rien n'est encore confirmé.

Selon le reportage d'Audrey Paris

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Restaurants