•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Difficile cohabitation entre résidents du Vieux-Hull et personnes itinérantes

L'entrée du Gîte Ami, dans le Vieux-Hull.

Le Gîte Ami à Gatineau peut héberger 60 personnes (archives).

Photo : Radio-Canada / Antoine Trépanier

Radio-Canada

Des résidents voisins du Gîte Ami et de l'aréna Guertin transformé en refuge pour personnes sans-abri se plaignent de la forte présence de cette clientèle dans leur quartier du secteur Hull.

Véronique Roth a dû déménager dans ce quartier ce printemps pour occuper un logement adapté à son handicap. Elle dit maintenant vivre avec un important tapage nocturne et une crainte pour sa sécurité, ainsi que pour celles d'autres personnes vulnérables.

Véronique Roth se déplace en fauteuil roulant sur un trottoir du Vieux-Hull.

Véronique Roth habite dans un logement adapté à son handicap dans le Vieux-Hull.

Photo : Radio-Canada

Elle a appelé la police lorsqu'elle a entendu que quelqu'un essayait d'ouvrir sa fenêtre. Une autre fois, quelqu'un tapait dans les portes.

C’est l’enfer. Les voisins entendent de la musique, raconte-t-elle. Ça fait peur, parce qu’on ne sait pas ce qu’ils vont faire.

Dans le quartier, on est tous sur les nerfs.

Véronique Roth, résidente du Vieux-Hull

Elle dit regretter son ancien appartement : J'aurais eu du mal à monter les escaliers, mais j’aurai eu la tranquillité.

La cohabitation difficile avec les personnes itinérantes est l'objet de plusieurs plaintes de résidents du quartier, confirme leur conseiller municipal.

C'est un enjeu extrêmement complexe. J'ai reçu des courriels de gens fâchés qu'on ait déménagé des personnes itinérantes à l'aréna Guertin, d'autres courriels en colère qu'on ait démantelé le camping, souligne Cédric Tessier, conseiller du district de Hull-Wright, ajoutant qu'il y avait déjà des tensions avant la pandémie.

Rappelons qu'une dizaine de policiers de Gatineau ont démantelé, jeudi, un campement de 18 tentes abritant une vingtaine de personnes près du ruisseau de la Brasserie, non loin du Gîte Ami. Ce centre d'hébergement temporaire communautaire peut accueillir moins de personnes itinérantes que d'habitude en raison de la pandémie de COVID-19, si bien qu'une refuge temporaire a été ouvert au centre Robert-Guertin, situé à proximité.

Loger les personnes sans-abri dans des hôtels

Concentrer la population sans-abri près des services est un mal nécessaire, selon Benoit Leblanc, directeur de l'organisme Itinérance zéro. Il propose toutefois que la Ville reloge certaines personnes sans-abri dans des hôtels en attendant de disposer d'un nombre suffisant de logements sociaux.

On aurait toutes les personnes au même endroit, on pourrait faire comme au Gîte Ami, on pourrait avoir un gardien de sécurité par étage et un intervenant par étage. À partir de là, les suivis seraient bien faits. On pourrait référer ceux qui ont des problèmes en santé mentale, détaille-t-il.

Le directeur d'une oeuvre de charité en entrevue à Radio-Canada.

Benoit Leblanc, directeur d'Itinérance zéro, en entrevue à Radio-Canada.

Photo : Radio-Canada

Selon M. Leblanc, plusieurs personnes sans-abri préfèrent errer dans les rues et les parcs plutôt que de dormir au centre Robert-Guertin.

Il y a des gens en psychose, il y a de la toxicomanie, toutes sortes de choses. La solution miracle, on ne l'a pas. Ça va prendre du logement social pour que ces personnes soient logées dignement et aient un suivi.

Benoit Leblanc, directeur d'Itinérance zéro

Cédric Tessier estime quant à lui que les installations qui ont été mises en place sont les meilleures qu’on pouvait avoir en cette période de pandémie.

On pense que, dans les prochains jours, avec le démantèlement qui a eu lieu, la situation va revenir à la normale, a-t-il ajouté.

Avec les informations de Boris Proulx

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Pauvreté