•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec veut accélérer le virage numérique dans les écoles

Le gouvernement veut s'assurer que les écoles soient prêtes en cas de deuxième vague d'infections à la COVID-19.

Des élèves utilisent des tablettes électroniques à des fins pédagogiques.

Depuis le début de la pandémie, Québec a commandé près de 15 000 tablettes avec connexion Internet.

Photo : iStock / dolgachov

Radio-Canada

Québec débloque 150 millions de dollars afin de permettre aux écoles de faire le plein d'équipements numériques en vue de la prochaine rentrée scolaire.

Selon les estimations du ministère, près de 80 000 élèves n'auraient pas accès en ce moment au matériel nécessaire pour poursuivre leur apprentissage à distance; la moitié de ces élèves se trouveraient dans la communauté métropolitaine de Montréal. Avec cette somme, il serait possible d'acquérir au moins 200 000 tablettes et ordinateurs portables.

C'est ce qu'a annoncé le ministre de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur, Jean-François Roberge, dans un communiqué publié dimanche matin.

Bien que les scénarios pour la rentrée scolaire ne soient pas encore définitifs, le ministre ne cache pas depuis le début qu'il souhaite un retour de tous les élèves en classe en septembre. Son communiqué précise toutefois qu'il est important que le réseau scolaire soit prêt à toute éventualité dès l'automne prochain.

Nous ne pouvons pas prendre de risque. Les sommes que nous rendons disponibles permettront de nous assurer qu'en cas de nouvelle fermeture des écoles, tous les élèves pourront avoir accès rapidement à un outil technologique pour poursuivre leurs apprentissages.

Jean-François Roberge, ministre de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur

L'acquisition de tablettes et d'ordinateurs portables sera priorisée. Les centres de services scolaires devront donc faire connaître leurs besoins au ministère de l'Éducation d'ici le 19 juin.

Une autre partie de cette somme servira aussi à la formation et l'accompagnement du personnel scolaire.

La question du manque d’équipements technologiques dans les écoles fait réagir plusieurs députés de l’opposition depuis quelques jours. Le 20 mai dernier, la députée solidaire Christine Labrie rapportait en commission parlementaire que certains enfants étaient laissés à eux-mêmes. Mme Labrie a cité l'exemple d'un enseignant d'une école secondaire à qui la direction aurait demandé de prêter un ordinateur – dont les quantités sont limitées – seulement aux élèves ayant une probabilité élevée de réussir leur année scolaire.

Depuis le début de la pandémie, le ministère avait rendu disponible près de 15 000 tablettes avec connexion Internet, en vertu d’une entente avec Apple. Le tiers de ces tablettes auraient été distribuées jusqu'ici dans les écoles du Québec, mais aucune à Montréal, où la CSDM affirme être en train de recenser les besoins pour chaque école.

Depuis le début de la pandémie, 79 500 équipements informatiques– tablettes, portables, etc. – ont été soit commandés ou prêtés par les commissions scolaires, a confirmé le ministère dans un courriel envoyé à Radio-Canada.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Éducation

Politique