•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les parcs nationaux se préparent à accueillir des visiteurs

Plan d'eau du Parc national Kejimkujik.

Le Parc national Kejimkujik est un joyau naturel du sud-ouest de la Nouvelle-Écosse.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les amateurs de plein air auront droit à un vent de fraîcheur à compter de lundi. Les parc nationaux et les sites historiques ouvriront leur portes un peu partout en Atlantique.

Il faudra néanmoins s'ajuster à la nouvelle réalité.

Notre dossier : La COVID-19 en Atlantique

En Nouvelle-Écosse, lors de cette première phase, les visiteurs auront accès à certains sentiers et certains espaces verts.

En général les bâtiments seront fermés. Les préposés à l’accueil qui ont bien hâte de retourner ne seront pas là encore. Donc, c’est en guise vraiment de visite autonome, indique Theresa Bunbury, responsable des relations externes de Parcs Canada.

Les activités de groupes et les rassemblements publics sont suspendus jusqu'à nouvel ordre.

La forteresse de Louisbourg ne sera pas animée comme à la normale. Le lieu historique national aura des aires de village fantôme, du moins pour ces prochaines semaines.

Pour sa part, le parc national Kejimkujik ouvre également une partie de ses sentiers, et relance quelques sports d’eau, comme le kayak.

Pour l’instant, il n’y a pas de frais d’entrées exigés pour accéder au site.

Centre patrimonial acadien

Au lieu historique de Grand-Pré, ce sont les terrains, incluant les jardins victoriens et les sentiers qui ouvrent lundi.

La statue d'Évangéline qui orne le lieu historique de Grand-Pré en Nouvelle-Écosse aura 100 ans cette année

La statue d'Évangéline devant l'église historique de Grand Pré.

La statue d'Évangéline orne le lieu historique de Grand-Pré en Nouvelle-Écosse.

Photo : Radio-Canada

Pour pouvoir célébrer ça en toute sécurité, on va bientôt lancer une expérience virtuelle, annonce Mathieu D’astous, gestionnaire de l’expérience du visiteur et des lieux historiques nationaux de Parcs Canada.

Le camping devra attendre

Le camping n’est toujours pas permis dans les parcs nationaux de la Nouvelle-Écosse, du moins jusqu’au 21 juin.

Ces mesures pourraient toutefois changer au cours de l’été.

On recommande aux gens de vérifier sur nos sites web ce qui est disponible exactement et faire cela avant de se déplacer, propose Theresa Bunbury.

Avec les informations de Stéphanie Blanchet

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouvelle-Écosse

Nature et animaux