•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les lieux de culte préparent leur réouverture à l'Î.-P.-É.

L'intérieur de la mosquée de Charlottetown à l’Île-du-Prince-Édouard.

L'intérieur de la mosquée de Charlottetown à l’Île-du-Prince-Édouard.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

À l’Île-du-Prince-Édouard, les fidèles pourront bientôt retrouver leur lieu de culte. La province poursuit son déconfinement et la phase 3 sera mise en place dès lundi, permettant la réouverture des églises et mosquées.

C’était une période difficile. Nous sommes impatients de retourner à l’église, relate Richard Grecco, évêque du diocèse de Charlottetown.

L'évêque du diocèse de Charlottetown, Richard Grecco, dans les allées de la cathédrale St Dunstans

L'évêque du diocèse de Charlottetown, Richard Grecco, dans les allées de la cathédrale St Dunstans

Photo : Radio-Canada

Les règlements seront sévères pour la réouverture des établissements. Les visiteurs doivent respecter la distanciation physique et l'interdiction de se rassembler avant ou après les cérémonies.

Un maximum de 15 personnes à l’intérieur et de 20 à l’extérieur sera imposé lors des services religieux.

De plus, les livres de prières, les croix et l’eau bénite ne sont pas permis et ont été retirés des locaux.

Les mesures de préventions peuvent sembler choquantes pour certains, mais nous faisons cela pour assurer la sécurité des gens.

Richard Grecco, évêque du diocèse de Charlottetown

L’évêque Richard Grecco souligne qu’il est très difficile de fermer les portes d’une église et de devoir refuser des gens pour une limite de 15. C’est un peu déchirant et j’espère que nous n’aurons pas à faire face à cela, témoigne-t-il.

Réouverture de la mosquée

La mosquée de Charlottetown accueille normalement près de 250 personnes tous les vendredis.

L'extérieur de la mosquée de Charlottetown à l’Île-du-Prince-Édouard.

La mosquée de Charlottetown à l'Île-du-Prince-Édouard.

Photo : Radio-Canada

Pour suivre les recommandations sanitaires de la province et accommoder les fidèles, une limite de 15 individus à l’intérieur et 20 à l’extérieur devra être respectée.

Le premier arrivé, le premier servi avec l’idée que celui qui aura eu la chance de participer laisse ensuite sa place à quelqu’un d’autre, explique Zain Esseghaier, porte-parole de l’Association des musulmans de l’Î.P.-É.

Chaque fidèle devra apporter son propre tapis de prière et porter un masque.

Notre dossier : La COVID-19 en Atlantique

Tous ne sont pas prêts

À l’Église unie de Park Royal à Charlottetown, le prêtre David Campbell n’est pas prêt à rouvrir, car il craint la contamination.

Pour assurer la sécurité des croyants, il continuera de diffuser les cérémonies sur Internet pour un certain temps.

Je ne veux pas qu’il y ait soudainement une recrudescence de funérailles parce que nous avons pris la mauvaise décision en revenant plus tôt que prévu, témoigne le prêtre David Campbell.

Depuis le 28 mai, il n’y a aucun cas de COVID-19 dans la province.

Si cette tendance se maintient, une augmentation du nombre d’individus permis dans les lieux de cultes pourrait passer de 15 à 50 dans les prochaines semaines.

Il faut commencer avec un nombre un peu plus petit et j’espère que tout va aller bien et puis ce nombre va augmenter dans les semaines qui suivent, affirme Dre Heather Morrison, médecin hygiéniste en chef de l’Î.P.-É.

Avec les informations de Julien Lecacheur

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Île-du-Prince-Édouard

Croyances et religions