•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pandémie oblige, cheffe Colombe St-Pierre réinvente son restaurant au Bic

La façade du restaurant Chez St-Pierre. La terrasse a été aménagée pour que les clients puissent attendre leurs commandes.

Les clients ne peuvent pas consommer sur place. Ils suivent un parcours avec différentes stations culinaires pendant que les commandes sont en préparation.

Photo : Radio-Canada / Shanelle Guérin

La cheffe Colombe St-Pierre n’a pas besoin de présentation. Installé au Bic depuis 2003, son restaurant a su gagner le cœur des Bas-Laurentiens et des visiteurs. Or, la survie de l'établissement n’aura jamais été aussi incertaine. La cheffe St-Pierre fait preuve de créativité en transformant la salle à manger en boutique culinaire.

À l’heure actuelle, la situation financière des restaurants s'avère de plus en plus précaire. Certains craignent de ne pas survivre à la crise. Le restaurant Chez St-Pierre au Bic figure parmi eux.

Une affiche indique le menu : pop corn aux algues nori du Saint-Laurent, évidemment!

La cheffe St-Pierre est reconnue pour cuisiner des aliments locaux.

Photo : Radio-Canada / Shanelle Guérin

La cheffe Colombe St-Pierre a testé, samedi, une nouvelle formule qui lui permet d’accueillir des clients dans son restaurant sans que ceux-ci y restent pour manger.

Un à la fois, les clients emportent des plats commandés sur place ou au préalable, en passant par différentes stations culinaires. À la fin du parcours, une buvette attend les clients. Ils ont aussi la possibilité de suivre un bref atelier culinaire, tout en respectant les mesures de distanciation physique. Aujourd’hui, la cheffe St-Pierre a enseigné comment apprêter un bourgot.

La sommelière du restaurant Chez St-Pierre hume un vin dans une coupe.

Une buvette attend les clients à la fin du parcours.

Photo : Radio-Canada / Shanelle Guérin

Une affiche indique l'atelier culinaire du jour : comment arranger un bourgot? Avec mama.

L'atelier culinaire du jour : comment apprêter un bourgot.

Photo : Radio-Canada / Shanelle Guérin

Je pratique ce métier depuis que j’ai 14 ans. Si tu m’enlèves le contact humain, je ne vois pas pourquoi je continuerais, dit-elle avec conviction. Ce projet pilote, c’est peut-être une petite solution qui viendrait pallier la fermeture de la salle à manger, évoque la cheffe St-Pierre.

C’est une tentative, finalement, de réinventer ce contact humain dans les mesures de santé publique.

Colombe St-Pierre, cheffe et propriétaire du restaurant Chez St-Pierre

Ce projet pilote s’inscrit dans une logique de consommation locale. La cheffe de renommée compte ainsi poursuivre sa mission de faire découvrir à ses clients des produits d’ici.

Une affiche au restaurant Chez St-Pierre indique : Boire notre Saint-Laurent avec le patron. On offre un shooter de gin St-Laurent avec liqueur de rhubarbe, limoncello, sirop de sureau et menthe sauvage.

La cheffe St-Pierre souhaite reproduire l'esprit festif de son restaurant. Les clients peuvent boire un « shooter » en fin de parcours.

Photo : Radio-Canada / Shanelle Guérin

Mon souhait le plus sincère c’est que les Québécois réalisent la grandeur du territoire et toutes ses possibilités. J’aimerais qu’ils soient fiers, qu’ils le défendent, et que ça fasse partie de notre identité, exprime-t-elle.Oui, j’espère aussi qu’un jour on mange québécois.

En ces temps de pandémie où la faillite guette les restaurants, la propriétaire de Chez St-Pierre estime que l’art culinaire et l’art de vivre des Québécois sont en jeu.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Bas-Saint-Laurent

Restaurants