•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Nous sommes prêts au retour en classe », avance la Dre Bonnie Henry

La médecin hygiéniste en chef de la province, la Dre Bonnie Henry, en compagnie du ministre de la Santé, Adrian Dix, lors d'un point de presse.

La médecin hygiéniste en chef de la province, la Dre Bonnie Henry, en compagnie du ministre de la Santé, Adrian Dix

Photo : Radio-Canada / Mike McArthur

La médecin hygiéniste en chef de la Colombie-Britannique, Bonnie Henry, estime qu’un retour des élèves en classe est désormais possible en raison des risques amoindris de la COVID-19.

Lors d’une conférence de presse samedi, la Dre Henry n’a rapporté aucun nouveau décès et seulement quatre nouveaux cas liés à la maladie dans la province.

Nous sommes prêts à rouvrir les écoles, parce que nous pensons qu’il est sécuritaire de le faire.

La Dre Bonnie Henry, médecin hygiéniste en chef de la C.-B.

La COVID-19 s’attaque plus rarement aux enfants, soutient-elle, en précisant que seulement 77 enfants de moins de 19 ans ont été infectés par le coronavirus depuis le début de la pandémie.

Si j’avais vu une augmentation des cas dans la province dans les deux dernières semaines, j’aurais revu les plans de retour en classe, insiste-t-elle. Elle avance tout de même qu’elle ne serait pas surprise de constater quelques cas dans les prochaines semaines dans les écoles.

Je ne suis pas nerveuse, parce que nous savons comment prendre soin de personnes infectées, soutient-elle.

Nombre de cas par régie de santé :

Vancouver Coastal : 902

Fraser : 1285

Des îles : 127

Intérieur : 195

Nord : 64

Dissiper les inquiétudes

La Dre Henry rappelle qu’il y a davantage de chance que le virus soit transmis d’un adulte à un enfant plutôt que le contraire ou entre eux.

Alors que certains enseignants soulèvent des inquiétudes quant aux personnes ayant un système immunitaire fragile, la médecin hygiéniste est formelle : les mesures en place en classe sont suffisantes pour protéger la santé aussi bien des enseignants que des élèves.

Je pense que tout va bien aller dans les prochaines semaines.

La Dre. Bonnie Henry, médecin hygiéniste de la C.-B.

Elle souligne comprendre les parents qui décident de ne pas envoyer leurs enfants à l’école.

S’abstenir d’organiser de grands rassemblements

Bien que la vie quotidienne reprend son cours petit à petit, les grands rassemblements sont interdits, rappelle la Dre Henry, car les risques de transmission du virus sont considérables.

Nous devons empêcher ce virus de regagner du terrain, dit la Dre Henry, en mentionnant que les services religieux et les fêtes, même à l’extérieur, comportent de grands risques.

Par ailleurs, 13 centres de soins de longue durée sont encore des lieux d’éclosion.

Cependant, deux autres centres ne sont plus des lieux d’éclosion, soit les centres Evergreen et Haro Park à Vancouver. Ce dernier était l’un des premiers touchés par la crise de la COVID-19.

Je suis soulagée, avance la Dre Bonnie Henry.

L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Santé publique