•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les trottinettes électriques sont de retour en Alberta

Deux hommes, chacun sur leur trottinette, circulent sur une piste cyclable.

Selon la ville de Calgary, les trottinettes ont été utilisées 10 000 fois, depuis la semaine dernière.

Photo : Radio-Canada / Louise Moquin

Après un délai de quelques mois à cause de la COVID-19, les Edmontoniens pourront utiliser les trottinettes électriques en libre-service à partir de juin.

Les Calgariens quant à eux peuvent déjà les utiliser depuis la semaine dernière, mais avec un parc réduit.

En effet, sur les 2500 trottinettes électriques autorisées cette année, 450 sont en circulation jusqu’au 22 juin.

Le responsable du projet à la Ville de Calgary, Andrew Sedor, explique que c’est pour entre autres s'assurer qu'il n'y a pas de risque de contamination au coronavirus.

Un homme sur une trottinette électrique.

Les applications des compagnies de location expliquent à leur client comment bien désinfecter les trottinettes électriques.

Photo : Radio-Canada / Nassima Way

Comme elles sont autorisées dans d'autres pays, on a constaté qu’il n’y avait pas vraiment de risque sanitaire, donc nous avons travaillé avec les services de santé de l'Alberta qui nous ont autorisés à les remettre en circulation, rassure Andrew Soder.

Une femme tient le guidon d'une trottinette. Elle porte un masque et des gants.

Des utilisateurs préfèrent utiliser des masques et des gants en plus de désinfecter les surfaces les plus touchées de la trottinette.

Photo : Radio-Canada / Nassima Way

D’ailleurs, Lime, Bird et Roll Scooter, les trois compagnies de location, ont ajouté dans leur communication avec leurs clients des notices explicatives sur la façon de désinfecter les surfaces les plus touchées, dont le guidon.

Des précautions jugées appropriées par les utilisateurs comme Caleb Kutcha : je pense que c'est bien, il faut le faire parce que les gens peuvent être malades alors il faut nettoyer avant et après.

Un panneau sur la distanciation sociale.

Les règles de distanciation sont aussi de rigueur à vélo ou en trottinette.

Photo : Radio-Canada / Louise Moquin

Le directeur des affaires gouvernementales à Lime, Jonathan Hopkins, dit que les employés sont tous formés aux normes sanitaires imposées par Santé Alberta.

Nos employés utilisent des produits d'hygiène en suivant le protocole imposé par la santé publique. Ils les désinfectent avant de les amener dans l’entrepôt pour les charger, ajoute M. Hopkins.

Après le 22 juin, si le risque de contamination est écarté, les compagnies pourront mettre en circulation l'ensemble de leurs trottinettes électriques.

Nouvelles règles municipales d’utilisation

Mais désinfecter la trottinette électrique après utilisation n'est pas la seule courtoisie à laquelle les utilisateurs doivent se plier : la Ville de Calgary a aussi imposé des règles à cause de nombreuses plaintes reçues lors de la première phase du projet pilote.

Andrew Soder rappelle que le programme de trottinettes électriques a été introduit sur la base d’un projet pilote en deux phases. La première phase a permis d’identifier, entre autres, les problèmes causés par les mauvais comportements, la vitesse et le stationnement sauvage.

Deux trottinettes électriques.

Les trottinettes peuvent être garées sur les trottoirs à la condition qu'elles n'empêchent pas le passage des personnes en fauteuil roulant et des piétons.

Photo : Radio-Canada / Nassima Way

La seconde phase permettra de voir si les solutions à ces problèmes sont efficaces.

Les mauvais comportements ne resteront pas impunis, car une collision ou un mauvais usage - comme avoir deux personnes en même temps sur une trottinette - peut désormais entraîner une amende de 400 $

Une femme sur une trottinette.

Alex Petre, de Bird, dit que les trottinettes électroniques sont faites pour être utilisées par une personne seulement.

Photo : Radio-Canada / Louise Moquin

La vitesse, quant à elle, sera réduite automatiquement à 15 km/h dans de nouvelles zones de vitesse réduite, des rues où la densité des piétons est importante. Les trottinettes électriques ont été améliorées avec un système intelligent qui reconnaîtra ces zones, ajoute Andrew Soder.

Pour le stationnement, les usagers pourront garer dès le mois de juin la trottinette électrique à des endroits désignés par la Ville, mais la directrice du marché de l’Ouest canadien de l'entreprise Bird, Alex Petre, dit que ce n’est pas une obligation.

Nous encourageons toutefois nos clients à utiliser ces endroits pour garer les trottinettes électriques, souligne Alex Petre.

Le projet pilote à Calgary prendra fin en octobre.

Notre dossier COVID-19 : les services ouverts ou fermés dans votre région

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Sports et loisirs