•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Une course contre la montre » pour rouvrir les camps de jour au Québec

Des monitrices devant un groupe de jeunes dans un camp de jour.

Les camps doivent embaucher plus de moniteurs et louer plus de locaux pour leurs activités.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les négociations se poursuivent entre le gouvernement Legault et les camps de jour de la province pour permettre à ces derniers de rouvrir de manière sécuritaire au cours de l’été, malgré la pandémie de COVID-19. Certains camps réclament de l’aide financière pour mettre en place les protocoles sanitaires.

En entrevue sur les ondes d'ICI RDI, le directeur général de l’association des camps du Québec, Éric Beauchemin, indique qu’il faut plus de moniteurs, plus de locaux et d’équipement de protection avant de rouvrir à la date promise.

Ces besoins mettent une pression sur les ressources financières des camps qui, pour la plupart, ne pourront rouvrir leurs portes sans un coup de pouce financier de la part de Québec.

On veut freiner l’hémorragie de camps qui prennent la décision légitime et avisée en regardant leurs finances de dire qu’ils n’opéreront pas, explique M. Beauchemin. Ce n'est pas un ultimatum, c'est une course contre la montre.

Une somme de 11 millions de dollars est demandée par les camps pour les aider à respecter les critères de la santé publique.

Les échos qu’on a, c’est que si on a le soutien et les mesures appropriées, on aura 85 % de nos camps qui vont opérer, précise-t-il, affirmant également que les négociations se déroulent rondement et dans un esprit de collaboration.

Or, le temps presse pour embaucher de nouveaux moniteurs et les former à temps en vue de la réouverture des camps annoncée pour le 22 juin. Depuis l’annonce par Québec, plusieurs camps ont fait part de leurs inquiétudes et de leurs problèmes.

Sept camps de jours indépendants sur dix estimaient la semaine dernière ne pas avoir les moyens de rouvrir cet été.

On sent que les parents veulent une réponse et on les remercie pour leur patience, indique M. Beauchemin, qui affirme que tout est fait pour permettre la réouverture des camps à temps.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !