•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ottawa souhaite rouvrir partiellement la frontière pour réunir les familles

Une affiche annonçant l'arrivée au contrôle frontalier du Canada à la frontière entre le pays et les États-Unis.

La frontière avec les États-Unis pourrait être rouverte pour permettre la réunification de familles.

Photo : Getty Images / Lars Hagberg

Radio-Canada

Le gouvernement fédéral réfléchit à une manière d’assouplir les règles à la frontière avec les États-Unis pour permettre aux membres d’une même famille de se revoir.

Nous sommes en train de regarder comment nous pouvons faire une petite modification dans des situations de réunification de familles, a confirmé le premier ministre Justin Trudeau lors d’une conférence de presse. On regarde des situations où des citoyens ou des résidents permanents ont un conjoint, des enfants ou des personnes avec des liens de parenté étroits et qui sont séparées par la frontière canado-américaine.

Une déclaration qui a donné de l’espoir à Rosalie Girard, une nouvelle mère canadienne qui travaille à San Francisco et y vit avec son conjoint américain.

On a hâte que les choses bougent, ce sont des annonces qui sont encourageantes, souligne-t-elle.

Mme Girard espère pouvoir bientôt présenter le petit Léo à ses proches pour la première fois. Selon les règles actuelles, ce dernier et son père ne peuvent pas traverser la frontière, puisqu’ils n’ont pas la citoyenneté canadienne.

Le temps devient précieux. On voudrait présenter notre bébé à notre famille le plus tôt possible, mais c'est certain que l'on comprend les circonstances, explique Mme Girard.

Même son de cloche du côté d’Erika Lavelle, une Canadienne qui vit maintenant à New York. Devant la hausse dramatique de cas dans la métropole américaine, elle a tenté de revenir au Canada, mais son conjoint américain a été refoulé à la frontière.

Pour moi, c'est vraiment choquant! C'est choquant que les agents des frontières aient le pouvoir de décider si les familles sont divisées ou non, explique-t-elle.

Une photo du couple.

Thomas et Erika Lavelle ont dû faire demi-tour une fois arrivés à la frontière canadienne.

Photo : Gracieuseté

Convaincre les provinces

Si la prérogative d’assouplir les règles à la frontière revient au gouvernement fédéral, Justin Trudeau préfère consulter ses homologues des provinces.

Le scénario semble obtenir l’approbation du premier ministre ontarien Doug Ford, qui juge essentielle la réunification des familles.

Au Québec, François Legault se veut plus prudent.

Je pense qu'on devrait restreindre la circulation des familles, des touristes pour encore quelques mois, a-t-il suggéré.

Justin Trudeau a dit espérer en arriver à une solution d’ici la semaine à venir et, d’ici là, Erika Lavelle et Rosalie Girard en appellent à la compassion et à la solidarité du gouvernement.

Avec les informations de Louis Blouin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !