•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les cinéphiles ont répondu présents pour la réouverture du Ciné-Parc Orford

Le Cinéparc-Orford a rouvert ses portes ce vendredi.

Photo : Radio-Canada / Martin Bilodeau

Radio-Canada

Les cinéphiles ont renoué avec le cinéma en plein air, vendredi soir, alors que le Ciné-Parc Orford a ouvert ses portes tout en respectant les mesures sanitaires en lien avec la pandémie de la COVID-19.

J'avais vraiment hâte! lance une cinéphile rencontrée lors de la séance de vendredi soir. C'était juste pour le fait de sortir de la maison, dit un autre.

Peu importe le film, nombreux étaient là pour l'expérience. On va aller écouter n'importe quel film, avoue un autre cinéphile rencontré vendredi soir.

Une course contre la montre

François Pradella, copropriétaire du Ciné-Parc Orford, explique que ça a été une véritable course contre la montre depuis une semaine afin que tout soit prêt, ce vendredi, pour la réouverture. Rappelons que les ciné-parcs de la province ont obtenu, vendredi dernier, le feu vert du gouvernement du Québec pour rouvrir.

Normalement, dans un ciné-parc, il n’y a pas de distanciation physique. Il a fallu qu’on mette ces mesures-là en place tant sur le site que dans le bâtiment pour les toilettes qui seront ouvertes, précise M. Pradella. On va également ajouter des toilettes à l’extérieur pour enlever de la pression sur les toilettes qui sont à l’intérieur, poursuit-il.

Deux mètres entre chaque voiture

Il y aura un espace de deux mètres entre chaque voiture. Les gens peuvent aussi regarder le film en dehors de la voiture, mais ils devront respecter les deux mètres, martèle François Pradella.

Aux caisses de la cantine, qui sera également ouverte, des plexiglas ont été installés pour protéger les employés. Les clients devront également se désinfecter les mains en arrivant. Ils devront de plus respecter les deux mètres de distanciation physique. Dans la file d’attente, des croix jonchent le sol à cet effet.

À la cantine, c’est seulement une personne par famille qui y aura accès, pas toute la famille au complet, nuance François Pradella. La direction du Ciné-Parc recommande également que toutes les personnes d’un même véhicule soient de la même famille.

L’offre culturelle est assez limitée. Alors je pense qu’on va être un attrait important.

François Pradella, copropriétaire du Ciné-Parc Orford

Pas de nouveautés pour le moment

En ce qui concerne la programmation, crise de la COVID-19 oblige, il n’y aura pas de nouveautés jusqu’à la mi-juillet. Une décision qui s’explique par le fait que les salles de cinéma sont toujours fermées.

On présentera des films qui ont joué à la mi-mars, mais qui ne sont pas restés longtemps [à l’affiche]. On aura également quelques classiques. C’est un peu un casse-tête pour le moment, mais on va trouver, explique M. Pradella.

Ce dernier s’attend à une bonne affluence dans le courant des prochains jours. Si on se fie à ce qui s’est passé dans les ciné-parcs qui ont ouvert ailleurs au Canada, ils ont doublé leur chiffre d’affaires. Je ne sais pas si on va faire le double, mais on s’attend à faire de très bons chiffres, pense-t-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Cinéma