•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le projet de « bulle » de déconfinement dans les Maritimes en veilleuse

Le projet est en veilleuse tant que la situation dans la région du Restigouche n'aura pas été maîtrisée (archives).

Photo : La Presse canadienne / Andrew Vaughan

François Pierre Dufault
Julien Lecacheur

L'éclosion de nouveaux cas de COVID-19 au Nouveau-Brunswick refroidit l'enthousiasme des politiciens qui souhaitent créer une « bulle » de déconfinement dans les Maritimes.

Le premier ministre de l'Île-du-Prince-Édouard, Dennis King, confirme que le projet est en veilleuse tant que la situation dans la région néo-brunswickoise du Restigouche n'aura pas été maîtrisée.

Plus tôt cette semaine, le premier ministre insulaire évoquait la possibilité pour les résidents des Maritimes de circuler plus librement dans les trois provinces d'ici la fin de juillet.

Dennis King, premier ministre de l'Île-du-Prince-Édouard.

Dennis King, premier ministre de l'Île-du-Prince-Édouard

Photo : Radio-Canada / Julien Lecacheur

Dennis King dit qu'il n'est pas prêt à abandonner l'idée. Mais il se dit préoccupé par l'éclosion de nouveaux cas de COVID-19 qui a mené, jeudi, au reconfinement de la région du Restigouche, dans le nord du Nouveau-Brunswick.

Ça nous amène évidemment à prendre un temps d'arrêt et à réévaluer [le projet].

Dennis King, premier ministre de l'Île-du-Prince-Édouard

Dennis King affirme que les pourparlers se poursuivent entre son gouvernement et ceux du Nouveau-Brunswick et de la Nouvelle-Écosse. Mais il est trop tôt, selon lui, pour avancer une date précise de levée des contrôles aux frontières interprovinciales.

Le chef de l'opposition officielle à l'Île-du-Prince-Édouard abonde dans le même sens. Peter Bevan-Baker ne croit pas qu'il soit sécuritaire de rouvrir le pont de la Confédération aux visiteurs du Nouveau-Brunswick au moment où leur province est aux prises avec une résurgence du coronavirus.

Peter Bevan-Baker, chef de l'opposition officielle à l'Île-du-Prince-Édouard.

Peter Bevan-Baker, chef de l'opposition officielle à l'Île-du-Prince-Édouard

Photo : Radio-Canada / Julien Lecacheur

Je pense qu'à l'heure actuelle, il serait inapproprié de créer une bulle avec le Nouveau-Brunswick en raison de la situation volatile qui y règne.

Peter Bevan-Baker, chef de l'opposition officielle à l'Île-du-Prince-Édouard

Si le projet de bulle régionale de déconfinement va de l'avant au cours de l'été, Peter Bevan-Baker demande au gouvernement insulaire de se doter d'un plan clair pour refermer rapidement les frontières de la province en cas de nouvelle éclosion.

Nous devons être en communication constante avec les autorités sanitaires des autres provinces si nous choisissons de créer une bulle avec elles, soutient-il.

Notre dossier : La COVID-19 en Atlantique

L'Île-du-Prince-Édouard ne compte plus aucun cas actif de COVID-19 depuis trois semaines.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Île-du-Prince-Édouard

Politique provinciale