•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Saskatchewan rappelle la prudence à la population en cas de barbecues extérieurs

Quatre hommes s'activent autour du barbecue avec en arrière-plan quatre femmes qui discutent dans le parc.

La province tient à rappeler à la population qu'elle doit être prudente après avoir dû déclarer une éclosion de COVID-19 à Saskatoon après un rassemblement extérieur.

Photo : Radio-Canada / Sébastien Tanguay

Radio-Canada

Le week-end s’annonce chaud en Saskatchewan, et la province tient à rappeler à la population qu'elle doit être prudente lorsqu'elle invite des gens pour partager un repas lors d'un rassemblement extérieur tel qu'un barbecue.

Le médecin hygiéniste en chef de la Saskatchewan, Saqib Shahab, souligne l’importance de se rassembler avec le moins de gens possible.

Les propos du Dr Shahab font suite à une éclosion de COVID-19 à Saskatoon, entre le 21 et 26 mai, à la suite de rassemblements qui auraient dépassé la limite de 10 personnes.

Il s'agissait de rassemblements en plein air où il y a eu un partage de nourriture, a déclaré le Dr Shahab lors de la mise à jour quotidienne de la province, jeudi.

Un message soutenu par Anne Huang, une ancienne médecin hygiéniste de la Saskatchewan et de Santé Canada. La Dre Huang indique qu’il est important pour la population de maintenir des cercles sociaux de petite taille, et ce, même dans la phase 3 du plan de relance de l'économie du gouvernement.

La phase 3, qui débute le 8 juin, permettra des rassemblements extérieurs de 30 personnes maximum. À l'intérieur, ce nombre passe à 15.

Erratum

Dans une version précédente du texte, nous avions mentionné que la limite de personnes lors d'un rassemblement intérieur dans le cadre de la phase 3 serait de 10.

Restez avec les membres habituels de votre foyer avec lesquels vous avez été en contact. Lorsque vous vous réunissez avec deux ou trois ménages, cela ne signifie pas 20 à 30 personnes - cela signifie toujours un maximum de 10 personnes, a déclaré la Dre Huang.

Cette dernière explique également que, durant un repas avec plusieurs personne, le danger ne vient pas de la nourriture qui pourrait être contaminée, mais plutôt du fait que le virus peut se propager durant les interactions sociales.

L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !