•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Relance de l'économie : les hôteliers prêts à accueillir de nouveau les clients

Les clients d'un hôtel étendus sur le lit de leur chambre.

L'industrie hôtelière a enregistré 250 000 pertes d'emplois à cause de la pandémie.

Photo : iStock

Alors que la relance de l'économie est amorcée partout au pays, l'industrie hôtelière se prépare, elle aussi, à la reprise de ses activités. Les hôteliers se disent prêts à accueillir de nouveau les clients. Pour aider le secteur à se relever, ils encouragent aussi les Canadiens à opter pour le tourisme local.

L'impact de la COVID-19 sur l'industrie hôtelière au pays est majeur. D'après l'Association des hôtels du Canada, plus de 4100 établissements ont temporairement fermé leurs portes.

« On est passé d'un taux d'occupation à 80 % à 10 %, et 83 % de notre main-d'oeuvre est sans emploi présentement », note Xavier Gret, membre du conseil d'administration de l'association.

Xavier Gret répond aux questions d'un journaliste.

Xavier Gret, membre du conseil d'administration de l'Association des hôtels du Canada.

Photo : Radio-Canada

Ce dernier dit que l'industrie a été la première touchée par la crise sanitaire, en raison notamment des fermetures des frontières à l'échelle nationale et internationale. Selon lui, la crise que traverse l'industrie actuellement est sans commune mesure avec celle de 2009.

Pour se remettre de cette situation, M. Gret invite les Canadiens à voyager dans leurs régions, à acheter localement et surtout à séjourner dans les hôtels. « Ce sont des endroits sécuritaires. Il y a des mesures sanitaires qui se mettent en place dans chaque province », affirme-t-il.

M. Gret demande également à la population de faire ses réservations directement auprès des hôteliers. « On n’est pas en guerre contre les plateformes de réservation en ligne, mais ce que l'on veut, c'est que les gens achètent canadien, et ça, c'est extrêmement important »précise-t-il.

Un homme debout, et derrière lui une affiche indiquant : Manitoba Hotel Association.

Scott Jocelyn, président-directeur général de l'Association des hôteliers du Manitoba.

Photo : Radio-Canada

L'Association voudrait aussi que le gouvernement fédéral mette en place un crédit d'impôt de 250 $ pour le voyage.

Le président-directeur général des hôteliers du Manitoba, Scott Jocelyn, abonde dans le même sens. Il soutient qu'en attendant la levée des restrictions relatives aux voyages interprovinciaux il faudra compter sur les touristes locaux.

« Nous espérons que la population manitobaine visitera sa province pour voir toutes les belles choses qu'il y a ici », note-t-il.

Il affirme que, pour ce faire, l'Association des hôtels du Manitoba travaille étroitement avec Tourisme Winnipeg et Voyage Manitoba.

L'accueil des clients

L'Association des hôtels du Canada assure que ses membres sont prêts à accueillir la clientèle dans les meilleures conditions d'hygiène.

« Les plans sanitaires s'en vont à la santé publique, et la santé publique nous donne les directives. Donc, on est extrêmement rassurant de ce côté-là », fait remarquer Xavier Gret. De plus, il rappelle que des hôtels ont ouvert leurs portes aux malades de la COVID-19 et que, de ce fait, ils ont eu le temps de se familiariser avec cette situation.

Scott Jocelyn souligne qu'au Manitoba l'association fournit à ses membres toutes les informations sur le protocole mis en place par les autorités sanitaires provinciales. Il affirme que l'organisme aide aussi les hôtels à élaborer de meilleures pratiques.

Ainsi, les propriétaires d'hôtels peuvent accéder à un programme en ligne sur le nettoyage des chambres offert par le Manitoba Tourism Education Council.

Malgré tout, les professionnels de l'industrie hôtelière sont conscients d'une chose : la vraie reprise mettra longtemps à s'installer.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Tourisme