•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des groupes citoyens exigent la suspension des consultations sur le projet de Gazoduq

Une carte montre de tracé d'un projet de gazoduc.

L'entreprise Gazoduq a dévoilé un tracé plus précis de son projet de gazoduc de gaz naturel passant de l'Ontario au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Photo : gracieuseté Gazoduq

Plus d’une trentaine de groupes de citoyens, dont la Coalition Fjord, Nature Québec et Greenpeace, demandent aux deux paliers de gouvernement de suspendre les consultations publiques liées au projet de conduite de gaz naturel de Gazoduq.

Cette conduite doit alimenter l'usine de liquéfaction Énergie Saguenay que GNL Québec projette de construire dans l’arrondissement de La Baie.

Ces regroupements craignent que la participation du public aux consultations de l’Agence d’évaluation d’impact du Canada (AEIC) soit moindre en raison de la pandémie de coronavirus.

Ils ont rédigé une lettre pour formuler leur requête et l’ont acheminée aux ministres de l'Environnement à Québec et Ottawa, Benoit Charette et Jonathan Wilkinson.

Tenir des consultations publiques sur ce projet, alors que plusieurs droits des citoyens et citoyennes sont suspendus et que la situation de crise sanitaire prévaut encore, serait inacceptable puisque cela ne permettrait pas une réelle participation significative du public dans l’évaluation de ce projet, peut-on lire dans la lettre.

Ça pose un enjeu éthique. Les personnes doivent se poser la question : est-ce que j’y vais en risquant d’attraper la COVID-19 ou je reste chez moi, mais en même temps je n’arrive pas à donner pleinement mon opinion et celle des gens autour de moi sur la façon que le projet me touche, explique le co-porte-parole de la Coalition Fjord, Adrien Guibert Barthez.

Selon les signataires de la lettre, il serait difficile de tenir des consultations uniquement en ligne étant donné que plusieurs communautés concernées par le tracé de Gazoduq n'ont pas accès à Internet haute vitesse.

Ils proposent plutôt de repousser les consultations jusqu’à ce que l’état d’urgence lié à la pandémie soit levé.

La Coalition Fjord s’oppose aussi à une reprise rapide des séances du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement au sujet du projet Énergie Saguenay pour les mêmes raisons.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Environnement