•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ottawa bonifie son aide aux Autochtones en vue d’une deuxième vague

Justin Trudeau a annoncé une enveloppe de 650 millions destinée aux Autochtones du pays, vendredi.

Justin Trudeau a annoncé une enveloppe de 650 millions destinée aux Autochtones du pays, vendredi.

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

Le premier ministre Justin Trudeau a annoncé vendredi une aide supplémentaire de 650 millions de dollars du gouvernement fédéral aux communautés autochtones pour faire face à une éventuelle deuxième vague de la pandémie de COVID-19.

Nous investissons 650 millions de dollars pour aider les communautés autochtones à [renforcer] les capacités des Premières Nations en soins de santé et soutenir les femmes et les enfants victimes de violences conjugales, a affirmé le premier ministre au cours de son point de presse quotidien, admettant que certaines communautés ne sont pas encore bien équipées pour pallier ce genre de crise.

Ces fonds iront pour le recrutement de plus d’infirmières et l’achat de matériel spécialisé, a ajouté M. Trudeau. Les services de santé sont essentiels, tout comme l’aide pour des besoins de base dans les réserves, dont l’aide à payer le loyer et l’épicerie.

Plus tôt dans la journée, le ministre canadien des Services aux Autochtones, Marc Miller, avait fait la même annonce, affirmant que l’aide supplémentaire permettra, entre autres, d’augmenter la capacité du personnel soignant de 40 % dans les communautés autochtones du pays.

Cette aide s’ajoute à l'enveloppe de 305 millions de dollars annoncée en mars par Ottawa pour soutenir les Premières Nations et les communautés inuit et métisses en matière de soins de santé, dont l’approvisionnement en équipements médicaux.

La nouvelle aide sera déclinée en trois catégories :

  • 285,1 millions de dollars seront utilisés pour appuyer le système de santé dans les communautés autochtones, en assurant les services de base, notamment dans le cas de nouvelles éclosions;
  • 270 millions de dollars seront investis pour bonifier le programme d’aide au revenu dans les réserves, qui aide notamment les Autochtones à couvrir leurs dépenses quotidiennes;
  • 44,8 millions de dollars serviront à financer 12 nouveaux refuges pour femmes et enfants victimes de violences dans les communautés autochtones.

Ces nouveaux refuges situés dans les communautés offriront aux femmes un endroit sûr et des ressources lorsqu’elles en auront le plus besoin.

Justin Trudeau

Depuis le début de la pandémie, les restrictions reliées à la COVID-19 ont forcé les familles à rester à la maison. Des groupes et des refuges qui travaillent avec les femmes autochtones ont signalé une forte augmentation de la violence domestique.

Le gouvernement fédéral va également octroyer 40,8 millions de dollars pour soutenir les coûts opérationnels de ces nouveaux refuges au cours des cinq prochaines années, ainsi que 10,2 millions supplémentaires annuellement.

Par ailleurs, 1 million de dollars seront investis chaque année pour aider les communautés à faire de la prévention contre les violences visant les femmes, ainsi que les personnes LGBT ou bispirituelles.

Des 12 nouveaux refuges promis, deux seulement seront construits dans l'ensemble des territoires canadiens. Rebecca Kudloo, présidente de Pauktuutit Inuit Women of Canada, qui réclame un engagement fédéral de 20 millions de dollars pour cinq refuges d'urgence et des logements de transition dans le Nord inuit, se dit déçue.

Il faut que nous gardions nos femmes en sécurité. Nous sommes toujours perdantes.

Rebecca Kudloo, présidente de Pauktuutit Inuit Women of Canada

Le gouvernement fédéral a la responsabilité de fournir les soins de santé essentiels aux communautés autochtones, surtout en temps de crise, a affirmé plus tôt le ministre Miller lors d’un point de presse à Ottawa.

Cette aide supplémentaire les aidera à faire face à une éventuelle deuxième vague, a-t-il dit, rappelant que les communautés autochtones comptent parmi les populations les plus vulnérables au pays en raison de disparités sanitaires et sociales de longue date.

Après l'annonce de la première enveloppe, en mars dernier, des dirigeants autochtones avaient toutefois souligné que ces fonds seraient insuffisants pour empêcher les personnes les plus vulnérables de passer entre les mailles du filet.

Avec ces 650 millions supplémentaires, le premier ministre Trudeau montre qu'il est à l'écoute des besoins des peuples autochtones, a souligné Perry Bellegarde, le chef de l'Assemblée des Premières Nations.

L'annonce d'aujourd'hui va donner aux Premières nations la capacité de poursuivre la lutte contre la COVID-19.

Perry Bellegarde, le chef de l'Assemblée des Premières Nations

Et déjà, l'aide a commencé à être acheminée. Des tentes médicales ont été fournies à certaines communautés, a indiqué Valérie Gideon, sous-ministre adjointe principale de la Direction générale de la santé des Premières nations et des Inuits.

Vers un assouplissement des règles à la frontière américaine?

Le premier ministre Trudeau a aussi abordé la question de la frontière entre le Canada et les États-Unis, offrant une lueur d’espoir aux familles séparées en raison de l’interdiction de voyage en vigueur entre les deux pays.

M. Trudeau a affirmé que son gouvernement est en discussion avec les provinces et les territoires pour assouplir certaines règles pour permettre aux familles de se réunir.

La frontière entre le Canada et les États-Unis est fermée depuis le 21 mars pour les déplacements jugés non essentiels. Elle le restera au moins jusqu'au 21 juin.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !