•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La future maison des aînés de Rimouski pourra accueillir 72 personnes

Une dame âgée marche avec l'aide d'un déambulateur.

Une maison des aînés verra le jour à Rimouski (archives).

Photo : La Presse canadienne / Ryan Remiorz

Radio-Canada

Québec confirme qu'une maison des aînés verra le jour à Rimouski.

L'établissement pourra accueillir jusqu'à 72 personnes de la région, soit 48 aînés ainsi que 24 personnes ayant des besoins spécifiques, peut-on lire dans le communiqué du gouvernement.

La maison sera constituée de six unités climatisées de 12 places, et chaque chambre individuelle sera équipée d'une toilette et d'une douche adaptée.

Le tout sera construit à l'angle de l'avenue Léonidas Sud et de la rue Madeleine-Gleason.

La ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent, Marie-Eve Proulx, affirme que les travaux débuteront rapidement pour que l'immeuble soit prêt d'ici 2022.

Pour elle, cette maison est une première étape dans la stratégie générale du gouvernement pour améliorer la situation des personnes âgées.

L'idée est aussi que l'on réinvestisse pour faire la réfection des CHSLD. On veut rattraper les années où il n'y a pas eu d'investissements dans ce secteur-là.

Marie-Eve Proulx, ministre responsable du Bas-Saint-Laurent

On s'est aperçu en arrivant en 2018 qu'il y avait beaucoup de travail à faire. Ça été un de nos engagements prioritaires et c'est ce que l'on fait : on accélère pour s'assurer que tout le monde ait une place et les soins requis , poursuit la ministre.

Le député de Rimouski et porte-parole du Parti québécois, Harold LeBel, pour les aînés et les proches aidants dit qu'il s'agit d'une bonne nouvelle, mais que ce projet est loin de régler l'ensemble des problèmes vécus par les personnes âgées.

Pour lui, la priorité est d'investir dans le maintien à domicile des aînés.

S'assurer que les aînés qui veulent demeurer dans leur communauté, dans leur village, dans leur MRC, dans leur coin de pays puissent y rester. C'est là qu'il faut investir.

Harold LeBel, député de Rimouski

Là, on ne dira pas non à une quarantaine de places pour les aînés, mais qu'on ne me fasse pas "accroire" que c'est cela qui va régler la problématique de l'hébergement des aînés, souligne le député.

La semaine dernière, la Ville de Rimouski avait annoncé avoir vendu un terrain dans ce secteur au Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent. Le CISSS n'avait toutefois pas voulu confirmer la nouvelle.

À l'échelle provinciale, 2600 nouvelles places au sein des maisons des aînés doivent être créées d'ici 2022.

Avec les informations de Denis Leduc

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Bas-Saint-Laurent

Infrastructures